Les Citroën au 1/87

Pour parler des nouveautés sorties ou prévues. Mais aussi pour poser des questions diverses sur ce qui existe en "voie métrique et étroite". Cela concerne bien sur le matériel, locos et wagons, mais aussi les livres et DVD parlant de notre passion...

Modérateur: SteamyStef

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 05 08 2019 à 21:53

Par contre, comme déjà signalé, les montants de pare-brise, vus de face, sont ÉNORMES, et les diminuer nécessitera de refaire le pare-brise qui de toute façon est faux car en une seule partie. Va être un grand moment de solitude, ça :C1 ...
L'aménagement intérieur comporte la cloison séparative en planches à joints horizontaux pourvue d'une fenêtre derrière le chauffeur, un siège avec dossier et une simple assise pour le passager. Le levier de vitesses au plancher :D3 est évoqué par un bitogneau et le volant... euh, le volant :F9... ça doit être ce truc plus ou moins rond et gros comme une tête d'épingle #B7 . Va falloir le remplacer :C1 :C1 , parce qu'à la bonne taille, il se voit bien tant de face que de profil, étant donné son Ø :


Je ne sais pas si cet aménagement, simplifié mais suffisant, est exact, faudrait trouver une photo en vrai.

Le châssis est suffisamment bien reproduit #B6 , sauf pour ceux qui voudront représenter l'engin les 4 fers en l'air #B2. Avec un joli p'tit réservoir d'essence à l'arrière entre les longerons :


On notera l'astuce qui a consisté à ne pas faire "filer" l'excroissance qui tient l'axe de roues sur toute la longueur, surtout à l'avant, de façon que ça ne choque pas vu de face #B6 .
L'énorme pont arrière est bien schématisé, ainsi que les lames de ressorts.
Par contre, les 2 plaques latérales supportant chacune ce qui doit être 2 feux, c'est beaucoup trop #B8 : à l'état d'origine, on doit avoir juste un feu route/"stop" côté route.
Mais bon, un 2e feu de route (sans "stop", attention à ne pas mettre 2 ampoules #B2 ) et des clignotants ont pu être rajoutés pour une 2e vie postérieure à la 2e GM, dans les années '50. parce qu'à l’origine y'a pas de flèches directionnelles non plus (voir les documents précédents).
Curieusement, le modèle comporte une plaque d'immatriculation "en longueur" avec 2 éclairages en partie haute de cellule :F9 :


Il devrait plutôt y avoir une plaque "carrée" en bas, côté route, éventuellement une plaque bleue d'artisan de l'autre côté (et le département en blanc, fond bleu, sur l'aile avant côté chauffeur, pour les EDM). Le véhicule qui a servi de modèle, et que je n'ai toujours pas trouvé, a peut-être été restauré comme ça...
Ah, le pare-choc, qui devrait être à lames genre Tracbar SAI : alors là, pas d'idées pour améliorer la chose. Comme c'est du plastique, on peut tenter la gravure #A8 .



Bref, un modèle qui me plaît bien, heureusement puisque du coup j'en ai 4 !!!
Je ne sais pas encore quelle sera leur destinée (mon réseau, c'est 1967, ça devait encore rouler. En dépanneuse ? :H1 ).
En attendant, même Raoul, l'homme à la moumoute en peau de fesse (on a le même coiffeur), semble intéressé :

Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 8132
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 06 08 2019 à 22:09

:F5
Puisqu'un exemplaire du CITROËN U23 plus ou moins dépiauté traîne encore sur mon bout de décor, c'est le moment de faire un comparatif :


L'a vraiment des phares trop hauts, l'U23...

Et pis un tableau de bord "dans son jus" (de rouille) :


Bon ben c'est celui de la berline :H2 .
Puka trouver le Ø du volant #B2 ...

l'U23 va gagner une caisse dans le genre déménagement avec capucine, à peu près comme ça mais sans modif de cabine :

Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 8132
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 09 08 2019 à 18:33

:F5
Cet aprèm, suite du démontage de la bête.
Contrairement à ce qu'il me semblait, le rivet qui tient le bloc vitré ne tient pas le gyrophare en même temps : celui-ci est enfoncé -et très bien collé !- juste devant, il est en plastique, y compris la base.
Comme je n'ai pas l'intention de m'en resservir et que de toute façon j'ai une réserve de toutes les couleurs, il a sauté sans plus de précaution.
Cette fois, j'ai arasé le rivet à l'aide d'un foret bien affuté :


Bonjour la limaille !
C'est là qu'on se rend compte, sur la vue de droite, que le pare-brise va pouvoir être élargi sans trop de difficulté.

Décapage de la peinture : toute la matinée dans l'acétone et il a fallu que je me serve d'une brosse métallique pour enlever les restes même sur les parties planes.
Costaude, la peinture !
Voilà le résultat :


Remarque en passant : ne pas utiliser une brosse en acier comme je l'ai fait :H2 parce que ça raye la carrosserie, le zamac étant un métal "mou".
Le pire, c'est que j'ai une triplette de petites brosses achetées à vil prix et au Bricotruc du coin, dont l'une est en laiton, ce qui est nettement mieux :


J'ai terminé à la brosse rotative en... laiton, mais il en reste encore un peu dans les gravures profondes : joints des portes, calandre.

Comme pour l'autocar, la gravure est très belle #B6 , mais il y a pas mal de plans de joints des moules à éliminer, qui ne se voyaient pas sous l'épaisse couche de peinture. Sans parler de quelques coups de lime de métallier H4 par endroit, carrément, pour tenter de les faire disparaître : le remède est pire que le mal :C1 ...
La calandre est une pure merveille, et restera peut-être sans autre peinture qu'un jus de noir dans les fonds de gravure. Et un coup de vernis pour éviter que le métal ternisse.

Et le pare-brise ? J'ai commencé à l'agrandir sans difficulté notoire, le zamac est bien homogène et se travaille facilement :


Bon, c'est pas fini, là.
Au final, voilà ce que je veux faire de cet exemplaire :


C'est une "Rosalie" 500 kg produite en son temps par Universal Hobbies. Je crois que c'était pour une collection Citroën au 43e qui s'est arrêtée bien trop tôt.
Mais certains modèles sont très recherchés aujourd'hui, comme les véhicules chenillés des Croisières Noire et Centre-Asie.
Tient, sur la Rosalie, la roue de secours est côté chauffeur, qui va avoir du mal à ouvrir sa porte : la roue n'est pas assez enfoncée dans son logement.

Malgré la dépose des 2 vis, je n'arrive pas à séparer le châssis de la caisse, ce qui aurait permis de connaître environ le Ø du volant.
Du coup, hop ! un tableau de bord en meilleur état :



La suite (bien) plus tard...
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 8132
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrice Roussiale » 09 08 2019 à 20:42

Reçu les miennes (4 aussi C7 ) aujourd'hui !
Au vu de celle décapée par Patrick, la gravure est magnifique E2
En plus, les roues sont parfaites.
Elles remplaceront avantageusement celles des Ford Model A pour en faire de magnifiques C4.
A moins que.... :F5
Un seul souhait : que Citroën Origins continue !
On dirait que c'est bien parti.

Pour brosser dans l'acétone, rien ne vaut une brosse à bougies en bois, poils laiton.
En plus, on reste complètement dans le sujet :mrgreen:

Cordialement.
Hamster Grognon
Avatar de l’utilisateur
Patrice Roussiale
 
Messages: 1271
Enregistré le: 16 04 2012 à 13:01
Localisation: MONTGERON (91)

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 09 08 2019 à 22:36

Ouaip, Citroën Origins et NOREV sont bien partis. S'ils pouvaient nous faire des carrosseries en plastique, ce serait moins épais (au 43e, ça passe) et plus facile à travailler.
Tient, faut que je pense à demander au Conservatoire s'ils ont des photos du vrai.
Car toujours pas trouvé...
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 8132
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 11 08 2019 à 10:50

:F5
La suite, comme j'ai du temps pour continuer sur mon 11U :ipb-251 .
Pas de fotos de ce que je suis en train de préparer, je préfère toujours "avancer d'un cran", des fois que ce que j'ai fait avant soit à modifier ou améliorer ;) .
Mais de la doc, enfin si l'on veut. J'ai plutôt pour habitude de me fier aux documents d'époque, mais "faute de grives, on mange de la des merles", annonce le dicton.

J'ai donc démonté la version Universal Hobbies au 43e et noté quelques bricoles au passage.
D'abord les roues. Très belles, avec la reproduction de la valve ( D9 au 87e...), et chaussées de fort jolis pneus :


(j'ai rajouté la poussière, ça fait plus authentique :rod_siflet ...)
Mais surtout la roue de secours et son support.
Là, les gars, ils ont fait fort :


Dans la vraie vie, le tube, vertical normalement, se démonte à l'aide d'un ergot. Ben vi, passque sinon, t'ouvres pas le capot moteur, ou plutôt il est difficile d'accéder à la mécanique : même s'il ne se voit pas, l'ergot est bien reproduit #B6 .
La plaque supérieure arrondie qui maintient la roue dans son logement est nervurée pour plus de rigidité : impec.
La tige filetée qui la tient sur le tube dépasse pour pouvoir mettre la vis de blocage : parfait.
Après, si l'on veut jouer les EDM, manque la vis papillon en tête de tige filetée, celle qui tient la plaque.
Par contre, plus visible, la roue ne devrait pas avoir ses "tocs" de fixation en place mais des trous. mais surtout le trou central qui va recevoir la fusée de roue.
Non mais là, c'est que je me languis de l'apéro.
Il y a eu un autre système, une sorte de cavalier en fer rond fixé directement à la carrosserie, entre capot et habitacle. On le distingue ici :


Vu aussi, les ailes brillantes avec l'habillage de marche-pied noir mat #B6 :


Normal, il est composé d'un tapis en caoutchouc nervuré et fixé à l'aide de baguettes en alu. Ah, sont pas là, les baguettes.
Mais sur les photos d'époque on ne les voit pas. Sans doute des baguette en fer doux peintes de la même couleur que les ailes :F9 .

Et le volant :


Complet, avec la molette de l'accélérateur à main (le "starter", quoi) en son centre #B6 . À moins que ce soit la commande d'éclairage des phares. J'ai un doute, là :F9 ...
Ø 8,7 mm, soit 3,5 mm en H0. disons 4 et ça fera la rue Michel.
Bon, le tableau de bord, alors là c'est n'importe naouak, et les sièges sont ceux de la BX : customisation :H2 ...
Quant au "mât" central, euh :D3 . L'a été viré au remontage.

Vouala, tout ça pour le volant.
Et cela démontre une fois de plus qu'il vaut mieux se méfier des reproductions, elles-même scannées sur des véhicules réels restaurés avec plus ou moins de respect de la réalité d'époque.
Zut, avec tout ça j'ai laissé passer "Une heure moins le quart, l'heure du Ricard" :( #A8 ...
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 8132
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrice Roussiale » 11 08 2019 à 11:08

Merci pour toutes ces descriptions toujours aussi intéressantes ! :maitre:
La molette sur le moyeu du volant, c'est la commande de l'éclairage (LANT = feux de position)
Et le bouton central, la commande de l'avertisseur.
Doc trouvée sur "Nénette". :rod_siflet
Citroën-Rosalie-Volant.JPG
Citroën-Rosalie-Volant.JPG (37.5 Kio) Vu 1680 fois


Cordialement.
Hamster Grognon
Avatar de l’utilisateur
Patrice Roussiale
 
Messages: 1271
Enregistré le: 16 04 2012 à 13:01
Localisation: MONTGERON (91)

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 11 08 2019 à 11:18

:maitre:
Il me semblait bien qu'il y avait une tirette au tableau de bord, avec un éclair imprimé dessus comme sur les Traction, pour faire "starter"...
D'ailleurs c'est ce que j'ai sur mon Ami 6.
Sur ma ZX et ma C3, ça a disparu :F9 ...
:rod_mdr2
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 8132
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 11 08 2019 à 11:22

:F5
J'ai profité de mon temps libre pour :
* finir de corriger le pare-brise avec l'arrondi sur le capot,
* limer tous les plans de joints (mouais, pas probant sur les photos),
* supprimer le joint vertical en relief sur les flancs à l'arrière de la caisse, qui correspond à je sais pas quoi ( sans détériorer le reste, une vraie partie de plaisir),
* boucher les trous inutiles avec des ronds de plastique + cyano + poussière de ponçage pour combler,
* supprimer plaque d'immat et ses éclairages qui de toute façon n'ont pas de raison d'être,
* boucher les renfoncements autour de cette plaque (cyano + poussière),
* fermer l'arrière.
Et voilà le travail en phases successives :


Le trou derrière l'aile arrière côté chauffeur, c'est pour remplacer l'embryon de bouchon de réservoir par du plus visible.

Maintenant ce sera le passage en apprêt qui va me dire si j'ai bien "plané" tout ça.
Mais ça, ce sera demain matin.

Ah oui, j'ai rectifié le bas de la calandre, qui a la même excroissance bizarre à droite sur tous mes modèles : voir la photo double précédemment passée.
Et aussi percé au Ø 0,5 mm le trou pour le passage de la manivelle en pied de calandre.
Ah, j'ai un coupe de lime malheureux en bas à droite, justement (merci la photo #B6 ) :


...parce qu'elle le vaut bien...

...et y prépare quoi, le lapin :F9 ?
Hé hé :prrrt: ...
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 8132
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 11 08 2019 à 17:22

Passons zau châssis.
D'abord commencer par essayer d'ôter les roues. Mais elles paraissent fragiles, du moins trop à mon avis pour tirer dessus, d'autant que les axes semblent crantés.
Donc j'ai entaillé le châssis progressivement pour que l'ensemble puisse être sorti en forçant légèrement :


Ça me permettra après peinture de les remettre en place sans pour autant avoir à coller les axes dans leur logement, et tout ceci tiendra très bien.
De plus, le plastique se travaille très facilement #B6 .

Ensuite, ponçage des bavolets qui sur mon exemplaire présentent un "creux" en leur centre, et élimination des plans de joints :


Normalement, les bavolets sont soudés à l'arrondi des ailes et il y a donc un joint entre les 2. J'ai fait l'impasse, faut pas exagérer non plus :H1 ...

Travail sur les plaques arrière, en ne conservant qu'un feu côté route :


Et pour finir, me sentant d'humeur badine en ce dimanche après-midi frisquet et nuageux, rectification du pare-choc #A8 .
Début de l'intervention en limant le dessous bien à plat (suppression du bossage entre pare-choc et support d'essieu, pour avoir moins à percer), puis attaque au foret de 0,5 et finition à la lime carrée, en utilisant que le tout petit bout passque c'est pas grand :


Travail de bijoutier, le châssis en appui sur le bord de la table #A8 ...


Du coup, j'ai éliminé toute la peinture au papier de verre, le "chrome" ayant été rapporté sur la couleur rouge. D’ailleurs pas de pare-choc chromé (nickelé, à l'époque) sur les photos #B8 .
Finalement, les vrais véhicules semblent plutôt avoir eu un pare-choc en U fixé en bout de châssis, quand ils en ont !
Ce sera donc plus simple et plus réaliste #B6 de tout virer et de coller 3 bouts de tige rectangulaire en plastique de 0,5 x 1 mm (Slater's 1008 ou Evergreen 113, for example).

Et j'ai pas réussi à ôter la peinture rouge du châssis à l'aide de liquide de frein (DOT 4), pourtant très efficace en général H4 .
Mais comme la "couche" est plus fine qu'un casse-croûte SNCF, la nouvelle peinture ne devrait pas trop empâter le modèle.

Ah et pis j'ai ENFIN trouvé le vrai !


Dans le Rhône (expo à Pellusin en 2013).
Sans doute photographié par Dave Fawcett, qui voyage beaucoup en France et a le chic pour découvrir des bahuts pas possibles au fond des fourrés. Ce qui fait la joie du Courrier des Lecteurs de Charge Utile #B6 E2 .
Une seule malheureuse photo :cry: ...
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 8132
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 11 08 2019 à 21:12

Je vous fais grâce des phases "apprêt", "retouche" et "peinture" : rien de particulier à dire sinon que mon apprêt ne tient pas bien sur le zamac, malgré un dégraissage à l'eau tiède et au produit à vaisselle.
Et pendant que la première couche de peinture en bombe sèche, préparation des roues.
Facile, juste le ponçage du plan de joint au milieu des pneus.
Ah tient, les valves sur les jantes. Si si :


Ah oui, euh, j'ai enlevé les tocs et le moyeu sur la roue de secours #A8 ...
Faut que j'en finisse le nettoyage et que je crée le support.
Et je ne sais pas encore si je bombe tout et je peins le pneu ensuite au pinceau à 2 poils, ou si je fais des caches à l'emporte-pièce dans de l'adhésif pour ne peindre que les jantes :F9 .

Deuxième couche de peinture ce soir, et je passe à autre chose.
La suite demain aprèm, sans doute.
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 8132
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrice Roussiale » 12 08 2019 à 07:18

Petit retour sur la position de la roue de secours.
Si mes - lointains - souvenirs sont bons, il n'y avait pas besoin de démonter la roue pour ouvrir le demi-capot.
En effet, ce dernier était articulé : après déverrouillage, il suffisait de lever la partie verticale qui basculait ensuite avec la partie horizontale sur l'autre demi-capot.
Il y avait assez de place entre la roue et les parties fixes.
Car à cette époque, et même après, il y en avait des vérifications et manipulations à faire avant de mettre en route. D9

Souvenirs - plus récents : 1969 - de "ma" 403.
Je ne roulais pas beaucoup, question budget.
Alors, avant le démarrage, je levais le capot : niveaux d'eau, d'huile et eau dans la batterie.
Ensuite manœuvre de la pompe à essence (petit levier le long du carbu) afin de remplir la cuve.
Cela économisait plusieurs tour de démarreur, donc économisait la batterie.
L'hiver, quelques coup de manivelle afin de "dégommer" la mécanique, sans le contact.
Ben voui, pas beaucoup de budget, alors toute l'année avec de l'huile "été" : les joints n'autorisaient pas la multigrade.
Et l'hiver, elle était pas mal visqueuse. Là aussi, économie de batterie.
Tout cela quand il n'y avait pas eu trop de rosée.
Dans ce cas, il fallait démonter les bougies (qui étaient tout au fond d'un "puits" bien vertical) et les sécher.

Désolé de ce - presque - HS.
Mais j'y pense parfois lorsque je tourne la clé du Kangoo sans plus rien avoir à faire...
Si, un petit regard aux pneus, on ne sait jamais #B5

Cordialement.
Hamster Grognon
Avatar de l’utilisateur
Patrice Roussiale
 
Messages: 1271
Enregistré le: 16 04 2012 à 13:01
Localisation: MONTGERON (91)

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar pelican » 12 08 2019 à 07:29

Pas de soucis avec ma deuche, ça démarrait toujours au quart de tour :rod_siflet
avec parfois recours au starter .. avec S sur le bouton ;)

Pélican, Soixantologue (© by Pélican ..)

PME LE forum des voies Etroites et Métriques



petit train de la Scarpe
Avatar de l’utilisateur
pelican
Chuck Squad, chenapan
 
Messages: 42723
Enregistré le: 25 04 2006 à 07:19
Localisation: Thimeon

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrice Roussiale » 12 08 2019 à 17:15

Cela prouve bien qu'il y a les autos et les Citroën C7
La 403 était à mon Père (c'est pour cela que j'ai mis "ma") et le Kangoo à mon épouse.
Bien évidemment, ma dernière voiture a été une Citroën, une Xsara :mrgreen:
Ma première aurait dû être la 15/6 de mon Grand-Père...
Mais deux mois avant de me la donner (ouais, il y en a qui sont bien chanceux :? ), il a eu une défaillance (brève somnolence) et a pulvérisé un poteau téléphonique double avec ses supports en béton.
Caisse faussée, je n'ai pu que la vendre en l'état. H4
Je la regrette encore et ai toujours le son du démarrage du 6 cylindre dans la tête. :cry:
Mes grands parents s'en sont sortis avec des bleus un peu partout. Il n'y avait évidemment pas de ceinture de sécurité.
C'était quand même costaud, une Traction.... #B6

Cordialement.
Hamster Grognon
Avatar de l’utilisateur
Patrice Roussiale
 
Messages: 1271
Enregistré le: 16 04 2012 à 13:01
Localisation: MONTGERON (91)

Re: Les Citroën au 1/87

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 13 08 2019 à 17:15

:F5
Dans les années 50/60, tout était costaud #B6 .

La DS avait la réputation de ne pas l'être, elle était simplement étudiée pour ce déformer et absorber l'énergie (pas aussi bien qu'à présent, c'est vrai), contrairement aux autres voitures de la même époque, genre tank 403. Sans doute une première, là encore. Mais bon, c'était impressionnant et pas forcément vendeur.
Par contre, les éléments boulonnés et la faiblesse de l'ossature du toit ne forment pas du tout la fameuse "cellule de survie" que nous connaissons aujourd'hui : un choc violent entre une DS et un véhicule moderne entraîne la destruction complète de la DS qui vole en éclats, et les conséquences qu'on imagine sur les occupants. Et malheureusement ça arrive...
Quant aux chocs latéraux, aucune voiture de l'époque n'était mieux lotie, même la Traction : le 11 novembre 1950, Pierre-Jules Boulanger, qui a pris les commandes de Citroën, se tue en "enroulant" sa 15-6 autour d'un arbre, côté chauffeur. La DS n'aurait pas était plus résistante.
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 8132
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

PrécédenteSuivante

Retourner vers Nouveautés, matériels, le coin des techniciens !



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 22 invités