Dans l'atelier de Sixtifs

Rubrique pour nous présenter vos modèles voie métrique ou étroite quelque soit l'échelle , constructions intégrales, kits du commerce ou modèles tous montés ...

Modérateur: SteamyStef

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar Sixtifs » 03 04 2020 à 11:03

Les piques à brochettes sont certainement en inox, mais ceux que je connais sont plus épais.
La finesse de la tige contribue à l'effet ressort, utile pour un bon maintien sans écraser.
________________________________________________________________________________
Je collectionne des vieilles carcasses, puis je les contemple, je les hume. Ensuite je les découpe, je mélange les morceaux, puis je les combine en les collant, les cousant ( si ! ) en cautérisant au besoin. Enfin par une étincelle (12 000 mV max) je leur redonne vie. Dr Sixtifenstein
matériel; calva; atelier; Craquetot
Avatar de l’utilisateur
Sixtifs
 
Messages: 4674
Enregistré le: 01 05 2006 à 07:17
Localisation: entre 60 et 100

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar mlm » 03 04 2020 à 11:08

JJB: C'est quoi ton papier d'alu ...je ne trouve que la merde de papier avec de hexagone dessus....qui ne dur que 2 jours Max

SIXTIF, quelle épaisseur fait-elle ta canette...

:F5 :F5 :F5 :F5
Avatar de l’utilisateur
mlm
 
Messages: 2620
Enregistré le: 05 09 2006 à 15:33
Localisation: Seine et Marne ou Gironde

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar L'homme du pire caddy » 03 04 2020 à 11:37

Sixtifs a écrit:Les piques à brochettes sont certainement en inox,...

Hum,... j'hésiterais avant d'être aussi formel. :D3

Pour moi, certaines sont en métal chromé comme le sont parfois les grilles de barbecue... :idea:


Pierre. ;)

______________________________________
Avatar de l’utilisateur
L'homme du pire caddy
 
Messages: 3225
Enregistré le: 02 08 2006 à 00:23
Localisation: On the (rail)road again

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar Sixtifs » 03 04 2020 à 11:48

0,1 mm mesuré au pied à coulisse sur un bord d'une canette de boisson irlandaise sombre (pas de pub sur PME).
Je ne prendrais pas le pari que l'épaisseur soit très constante.
J'en ai fait un bon stock (bien avant le confinement) car c'est assez utile.
Je scie ou je coupe aux ciseaux pour mettre à plat.
Je m'en sert pour plein de choses, et notamment pour déssouder en insérant une bande d'alu entre deux parties pour éviter que ça se ressoude derrière (quelques cas de ratage de montage de caisses ...)

Pierre, si c'est chromé, c'est bon aussi car la soudure étain plomb ne prend pas sur le chrome il me semble.
Mais sur le bout coupé, ça peut prendre.
________________________________________________________________________________
Je collectionne des vieilles carcasses, puis je les contemple, je les hume. Ensuite je les découpe, je mélange les morceaux, puis je les combine en les collant, les cousant ( si ! ) en cautérisant au besoin. Enfin par une étincelle (12 000 mV max) je leur redonne vie. Dr Sixtifenstein
matériel; calva; atelier; Craquetot
Avatar de l’utilisateur
Sixtifs
 
Messages: 4674
Enregistré le: 01 05 2006 à 07:17
Localisation: entre 60 et 100

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar mlm » 03 04 2020 à 11:52

Merci Sixtif :F5 :F5
Avatar de l’utilisateur
mlm
 
Messages: 2620
Enregistré le: 05 09 2006 à 15:33
Localisation: Seine et Marne ou Gironde

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar Sixtifs » 03 04 2020 à 18:24

Cobaye suivant : un wagonnet à traverse non pivotante du Glyn Valley Tramway.

C'est un joli petit kit fait par N Brass Loco (artisan britannique), bien conçu, avec une notice détaillée, agréable à monter et à un prix doux. Acheté à Swanley en octobre 2018 si ma mémoire est bonne.
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Pour le montage sur la table SRE, je m'aperçois qu'il est utile d'avoir à portée de main la boite à chutes d'alu.
Ici deux morceaux pour rehausser le plancher du wagonnet, car des tenons des longerons dépassent un peu du plancher (ils seront arasés à la lime après brasure.
Image
Image
Image

Les tiges de maintien faites ce matin sont bien pratiques, et moins encombrantes que des aimants
Image

Autre échafaudage de blocs d'alu, pour assurer un maintien et contact par dessous le plancher (je n'avais pas envie de le faire par les boites d'essieux au risque de faire fondre les soudures de celles ci).
Image
Image
Image

Et voila le wagonnet monté et sur voie, entre une voiture Ashbury du Ffestiniog (par Dundas Models) et un wagonnet à goudron du GVT (par N Brass Loco).
Image
Image
Image
Image

Pour ma pratique de la SRE, j'ai de gros progrès à faire, mais ça commence à bien me plaire.

Pour les kits de N Brass loco, je trouve que ce sont de bons et beaux modèles, bien conçus, expliqués et abordables.
________________________________________________________________________________
Je collectionne des vieilles carcasses, puis je les contemple, je les hume. Ensuite je les découpe, je mélange les morceaux, puis je les combine en les collant, les cousant ( si ! ) en cautérisant au besoin. Enfin par une étincelle (12 000 mV max) je leur redonne vie. Dr Sixtifenstein
matériel; calva; atelier; Craquetot
Avatar de l’utilisateur
Sixtifs
 
Messages: 4674
Enregistré le: 01 05 2006 à 07:17
Localisation: entre 60 et 100

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 03 04 2020 à 20:26

:F5
Si ça peut aider : il existe des clous en inox de différentes tailles.

La canette de bière, elle a pas une lyre gaélique, symbole de l'Irlande (la république, hein, pas les autres), imprimée dessus :rod_siflet ?

Joli boulot E2 #B6 , tu te lances dans le gros :rod_mdr2 ?
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 7971
Enregistré le: 08 10 2014 à 20:32

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar Sixtifs » 04 04 2020 à 07:29

Salut Patrick,

En cette "époque intéressante", les seuls clous qu'on peut acheter sont les clous de girofle, et encore.
J'ai une bonne réserve de baleines, c'était un grand parapluie, et les rayons de plusieurs roues de vélo.

Et s'il le faut, tel un Bernard Palissy * de la SRE, je meulerai les fourchettes inox pour en faire des électrodes.


* Du moins tel qu'il était décrit dans les livres scolaires façon "images d'Epinal" de mon enfance
________________________________________________________________________________
Je collectionne des vieilles carcasses, puis je les contemple, je les hume. Ensuite je les découpe, je mélange les morceaux, puis je les combine en les collant, les cousant ( si ! ) en cautérisant au besoin. Enfin par une étincelle (12 000 mV max) je leur redonne vie. Dr Sixtifenstein
matériel; calva; atelier; Craquetot
Avatar de l’utilisateur
Sixtifs
 
Messages: 4674
Enregistré le: 01 05 2006 à 07:17
Localisation: entre 60 et 100

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar mlm » 04 04 2020 à 09:37

En gros, c'est un p'tit bout de parapluie contre un coin de paradis :rod_siflet :rod_siflet :rod_siflet

En ce moment c'est une bonne chose. #B6 #B6 #B6
Avatar de l’utilisateur
mlm
 
Messages: 2620
Enregistré le: 05 09 2006 à 15:33
Localisation: Seine et Marne ou Gironde

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar pelican » 04 04 2020 à 09:43

Sixtifs a écrit:Salut Patrick,
...

Et s'il le faut, tel un Bernard Palissy * de la SRE, je meulerai les fourchettes inox pour en faire des électrodes.


* Du moins tel qu'il était décrit dans les livres scolaires façon "images d'Epinal" de mon enfance


Ça va rouspéter dans les chaumières ... C7 :rod_mdr2
Pélican, Soixantologue (© by Pélican ..)

PME LE forum des voies Etroites et Métriques

Image

petit train de la Scarpe
Avatar de l’utilisateur
pelican
Chuck Squad, chenapan
 
Messages: 42502
Enregistré le: 25 04 2006 à 08:19
Localisation: Thimeon

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 04 04 2020 à 10:00

:F5
Ouais, d'abord !
Bernard Palissy est considéré comme charentais, Monsieur, parce qu'il a vécu la plus grande partie de sa vie à Saintes :prrrt: .
Mais vous vous en moquez, pour vous c'est Bernard pas d'ici, alors...
:mdr2: :rod_mdr2

Bon, on va pas en faire tout un plat...
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 7971
Enregistré le: 08 10 2014 à 20:32

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar Sixtifs » 05 04 2020 à 12:44

Cobaye suivant, encore un petit kit N Brass loco, Wooden bodied Tipper Wagon ref 4964.

Tout à la SRE sauf les barettes de garde des essieux (au bas des plaques d'essieux).

Le chassis seul :
Image
Image
Image
Image

Avec la caisse vraiment basculante (et un axe provisoire)
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Encore un chouette petit kit. Le pliage des longerons du chassis est assez délicat. Tout s'assemble bien.
________________________________________________________________________________
Je collectionne des vieilles carcasses, puis je les contemple, je les hume. Ensuite je les découpe, je mélange les morceaux, puis je les combine en les collant, les cousant ( si ! ) en cautérisant au besoin. Enfin par une étincelle (12 000 mV max) je leur redonne vie. Dr Sixtifenstein
matériel; calva; atelier; Craquetot
Avatar de l’utilisateur
Sixtifs
 
Messages: 4674
Enregistré le: 01 05 2006 à 07:17
Localisation: entre 60 et 100

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar Sixtifs » 05 04 2020 à 17:51

Beyer-Garrat a écrit:Merci Sixtifs tu réponds en partie a une de mes interrogations peu t'on souder finement de toutes petites pièces avec la SRE sans déformations ?


Les adeptes de longue date de la SRE ont démontré que c'était un très bon outil.
Leur travail montre implicitement qu'il est possible de souder de très petites pièces.

Pour répondre explicitement et spécifiquement à ta question, j'ai fait un test avec des chutes : un ruban de laiton épaisseur 0,06 mm, taille environ 3 mm x 12 mm soudé sur une grappe d'un kit.
J'ai fait quelques rivets avant avec une pointe d'aiguille.

Un très léger mouillage avec du flux sans acide DECAPOD, et quatre petits paillons de fil de soudure électronique Sn Pb 60/40 diamètre 0,5mm chaque paillon d'une longueur de moins d'un millimètre.
SRE avec une électrode carbonne de diamètre 5 mm taillée en bout plat (comme un tournevis), appliquée en deux fois .
Réglage avec un courant d'une dizaine d'Ampères.

Juste après soudure et refroidissement, la surface du laiton vire au rouge. Je n'ai pas formellement l'explication de ce phénomène. Serait-ce un appauvrissement en zinc par évaporation du fait de l'échauffement ?
Image

Après un léger brossage à la fibre de verre, le laiton retrouve son teint de jeune fille.
Image

Pas de déformation.

Mais cette pièce mince est de faible surface. Avec une pièce de plusieurs centimètres carrés, il pourrait y avoir des distorsions (cela arrive avec un fer à souder quand on y va comme une brute, j'en sais quelque chose).
________________________________________________________________________________
Je collectionne des vieilles carcasses, puis je les contemple, je les hume. Ensuite je les découpe, je mélange les morceaux, puis je les combine en les collant, les cousant ( si ! ) en cautérisant au besoin. Enfin par une étincelle (12 000 mV max) je leur redonne vie. Dr Sixtifenstein
matériel; calva; atelier; Craquetot
Avatar de l’utilisateur
Sixtifs
 
Messages: 4674
Enregistré le: 01 05 2006 à 07:17
Localisation: entre 60 et 100

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar Beyer-Garrat » 05 04 2020 à 18:09

Ok merci pour la démo qui répond à mon interrogation #B6
Retrouvez mes montages passés ou futurs sur ma chaine Youtube :

https://www.youtube.com/channel/UCFlT8znNgdMVARcDg51y8Zg
Avatar de l’utilisateur
Beyer-Garrat
Laitons sont durs !
 
Messages: 20937
Enregistré le: 25 04 2006 à 08:22
Localisation: En transit We trust !

Re: Dans l'atelier de Sixtifs

Messagepar Sixtifs » 13 04 2020 à 19:00

Cinquième cobaye de mon apprentissage de la SRE.
Comme le lapin semble l'avoir deviné, je vais aussi faire du plus gros, enfin sans virer à l'hérétique V dite N.

En l'espèce un kit SCLM (ou LE kit SCLM ?) de locotracteur CFD 51 ayant circulé en Provence.
C'est plus exactement un transkit qui ne comprend que les pièces photogravées à adapter sur un chassis de 040 Berliner TT Bahn.

L'engin est relativement gros et long pour du HOm, et je trouve le laiton faible à mon goût.
J'ai donc entrepris de doubler le tablier, les longerons et les plaques de tamponnement par l'intérieur, pour plus de solidité et de rigidité. Tablier doublé par du maillechort de 0,6 mm , longerons et plaques de tamponnements par du laiton de 0,4 mm.

La soudure s'est bien déroulée, avec d'abord le tablier et sa doublure, puis les plaques AV et AR, puis les longerons, et enfin les doublures des pièces verticales.

Avec la SRE, le nettoyage (grattage, fibre de verre) est beaucoup plus rapide qu'après soudure au fer.

Voila le résultat, tel qu'il était samedi.
Image

Image

Image

Image

Propre, pourra faire mieux en continuant les exercices.

MAIS !
En sortant les ouvrages de référence pour voir quelques photos de l'engin réel, DESASTRE !

Image

Image

J'ai pris beaucoup de temps à préparer ce montage avant le moindre coup de fer.
J'ai soudé la doublure du tablier, puis les plaques d'extrémités, contrôlé que les longerons se placeraient bien, puis j'ai senti qu'une pause café était nécessaire avant la soudure des longerons, et je me suis remis au travail. A la reprise je n'ai pas recontrôlé et j'ai inversé les longerons droite et gauche.
GRRRR
A refaire en laissant un jour de refroidissement.
________________________________________________________________________________
Je collectionne des vieilles carcasses, puis je les contemple, je les hume. Ensuite je les découpe, je mélange les morceaux, puis je les combine en les collant, les cousant ( si ! ) en cautérisant au besoin. Enfin par une étincelle (12 000 mV max) je leur redonne vie. Dr Sixtifenstein
matériel; calva; atelier; Craquetot
Avatar de l’utilisateur
Sixtifs
 
Messages: 4674
Enregistré le: 01 05 2006 à 07:17
Localisation: entre 60 et 100

PrécédenteSuivante

Retourner vers Votre matériel, vos acquisitions, vos placards !



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 18 invités