Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Pour discuter des chemins de fer à voies étroites ou métriques à l'échelle 1, des trains touristiques à voies étroites ou métriques, des manifestations sur ces mêmes réseaux, des expositions de modélisme ferroviaire ...

Modérateurs: Beyer-Garrat, pelican, YVES

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar mlm » 01 01 2012 à 12:24

Eternel voyageur, Punavai, jolies photos de modèles sympathiques.

E2 E2 E2
Avatar de l’utilisateur
mlm
 
Messages: 2518
Enregistré le: 05 09 2006 à 15:33
Localisation: Seine et Marne ou Gironde

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar pierre1942 » 22 10 2013 à 00:02

Mieux vaut tard que jamais...

J'ai lu plus haut qu'on y citait la Sté LE NICKEL à Nouméa et la voie de 760, mais aussi que certains "se baladaient" parfois en Nouvelles-Calédonie.
Vers la fin des années 60, BERRY a construit pour LE NICKEL à Nouméa 7 locotracteurs 4588 L4 en voie de 760 et à moteur Agrom L42 de 80 ch. Or, un inventaire mentionnerait des locos à vapeur et des diesels, mais ne mentionne pas de BERRY.
Question : quelqu'un a-t-il connaissance qu'une ou plusieurs machines de cette marque y soient encore présentes et plus précisément où ?

Merci d'avance des fois que...
Pierre (ancien de chez BERRY Lille).
Avatar de l’utilisateur
pierre1942
 
Messages: 382
Enregistré le: 23 06 2011 à 21:01
Localisation: Villard-de-Lans (38)

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar Punavai » 22 10 2013 à 01:50

Bonjour Pierre1942,
Les divers renseignements techniques concernant ce chemin de fer sont issus de l'excellent ouvrage de Jean Rolland "les Rails Calédoniens 1892-1953". Comme indiqué par le titre, l'auteur s'est intéressé au matériel roulant de l'époque précitée, particulièrement les locomotives à vapeur, et les locotracteurs Berry sont donc trop récents pour y être cités. Il faudrait interroger la société Le Nickel sur le devenir de ce matériel, car je demeure personnellement en Polynésie Française et je n'ai pas l'occasion de retourner prochainement en Nouvelle Calédonie, située à près de 6 heures de vol de Tahiti.
Avatar de l’utilisateur
Punavai
 
Messages: 1023
Enregistré le: 03 05 2009 à 04:52
Localisation: Tahiti

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar johnkenyonbrowning » 14 01 2014 à 02:06

Ici, nous avons une petite Decauville aux salines de "Crystal Salt" à Port Augusta en Australie du Sud. Elle venue ici en 1915 ou 1916.

Il semble que cette locomotive n'était pas venu pour l'Australie de nouveau.
L'endroit le plus probable pour qu'il provenir est Nouvelle Caledonie.

Est-ce qu'on sait une locomotive Decauville disparue de Nouvelle-Calédonie à cette époque?

Meilleurs voeux

John

John Browning
Brisbane
Australie
Fichiers joints
johnkenyonbrowning
 
Messages: 8
Enregistré le: 03 01 2014 à 05:47

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar Punavai » 14 01 2014 à 03:20

Bonjour John,
C'est difficile de répondre à la question sans savoir le type de Decauville ayant roulé aux salines de Port Augusta. S'agit il d'une locomotive 020 de 3 tonnes ou de 3,250 tonnes à vide ? Quelques détails seraient nécessaires. Quel est l'état actuel de cette locomotive ? A t elle été sauvegardée ?
Je profite de l'occasion pour vous souhaiter ainsi qu'à tous les forumistes de P.M.E, une excellente année 2014.

Avatar de l’utilisateur
Punavai
 
Messages: 1023
Enregistré le: 03 05 2009 à 04:52
Localisation: Tahiti

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar johnkenyonbrowning » 14 01 2014 à 07:34

Bonjour Punavai

On a dit que cette locomotive est une Decauville Type III de 5 tonnes à vide.

On sait très peu de choses sur cette locomotive. Seul un très peu de gens elle connaissaient jusqu'à récemment, et elle n'a pas été reconnue comme une Decauville.

Le traitement de sel ont débuté en 1915. En 1921, une locomotive à moteur à essence etait en cours d'utilisation.

Il n'y a aucune trace connue de la locomotive en dehors de ces deux photographies, un vrai mystère.

John
Fichiers joints
johnkenyonbrowning
 
Messages: 8
Enregistré le: 03 01 2014 à 05:47

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar YVES » 14 01 2014 à 11:58

Une jolie Decauville de l'hémisphère Sud en Modélisme :
viewtopic.php?f=3&t=3339&start=15
La silhouette ressemble à celle de la photo.

En Nouvelle-Calédonie, des Decauville Type 1 furent utilisées.

Locomotive a Vapeur Decauville Type 020T
Construite à Petit Bourg en 1898 pour Higgison Internat. Nickel Corporation, Nouvelle Calédonie.
Au CFTT depuis 1998.
Type 1 "nouveau modele" 3,250 tonnes "RECOPE". Modele unique en France.
Rapatriée de Nouvelle Calédonie.

Source : CFTT
http://www.trains-du-monde.com/Europe/F ... -ACOVA.php
:D :D :D
Vive SACM et FUF Haine Saint Pierre - Une GOLWE sinon rien !
YVES
 
Messages: 16884
Enregistré le: 09 03 2008 à 21:06
Localisation: Picardie

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar Le Haut-Angevin » 14 01 2014 à 12:10

Salut à tous,

Juste une petite question, en passant.
La Decauville "Nostalgie" était nommée auparavant "Segre (ou "é")". Y a-t-il un lien avec les Mines de Fer de Segré (Maine et Loire), ou bien c'est juste une coïncidence ?

Alexandre
Le train, la mine, le voyage ...
Avatar de l’utilisateur
Le Haut-Angevin
 
Messages: 383
Enregistré le: 03 10 2006 à 14:54
Localisation: Anjou, Ouest, France, Europe ...

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar Punavai » 14 01 2014 à 21:03

Bonjour à tous,
Pour répondre au Haut-Angevin, la locomotive Decauville (n° constructeur 251) a été nommée Segré par son propriétaire qui l'a importée en Nouvelle-Calédonie. Il s'agit de M. Lacroix qui lui a donné le nom de son village natal du Maine et Loire.
Merci Yves pour cette photo d'une Decauville (n° constructeur 288) de Nouvelle-Calédonie, la Recopé, mais il s'agit d'un type 1 (poids à vide de 3 tonnes), alors que John évoque plutôt un type 3 (poids à vide de 5 tonnes). Vues de loin, les silhouettes sont identiques car la différence de taille n'est pas évidente. Voici une locomotive du type 3 telle qu'elle figure au catalogue Decauville.



Enfin, pour répondre à John notre ami australien, M. Rolland a fait un travail très sérieux pour répertorier les locomotives ayant circulé en Nouvelle-Calédonie, mais la liste publiée dans son livre intitulé "Les rails calédoniens" ne parait pas complète. J'ai en effet constaté qu'Adrienne (N° de constructeur 553) qui est exposée à Poembout et me sert d'avatar, ne figure pas dans la liste récapitulative ! Sous cette réserve, M. Rolland mentionne douze locomotives Decauville de type 3, pour voie de 600 mm (sauf 2 en voie de 500mm), dont les arrivées en Nouvelle-Calédonie s'étalent de 1900 pour "Gaspard" (N° constructeur 310) à 1929 pour "Moara" (N° constructeur 1076). Pour la plupart des locomotives, on peut suivre leur destinée jusque dans les années 1930 ou 40.
Par contre, on perd la trace de la Decauville baptisée "Constant" (n° de constructeur 318), en 1919, date de la dernière épreuve au service des Mines, pour la Sté "Nickel Corporation" à Kopéto. Mr Rolland signale que son épave est inconnue..
Cette locomotive achetée par M. Bernheim en 1901, baptisée du prénom de son fils ainé, était destinée à l'exploitation de la mine de Si Reis à Népoui, avant d'être transférée à Pouembout en 1906 pour l'exploitation de Kopéto, fermée en 1921. Cette locomotive a t elle été vendue après 1919 ?
La société "Salt Crystal Company" a été fondée à Port Augusta (Australie) par M. Laurence William Grayson en 1914, avant d'être reprise par l'Ocean Salt Company en octobre 1921. Les salants étaient situés sur le côté ouest du golfe, à environ huit kilomètres au nord de Port Augusta. Le sel était transporté par le chemin de fer de la société à travers le site d'exploitation. La ligne a été établie à l'écartement de 2 pieds (610mm) et pourvue de rails de 40lb. Avant la construction de la voie ferrée en 1920, le sel était remorqué sur des chalands jusqu'à Port Augusta...
Du rapprochement de ces diverses informations, il n'est pas exclu que la locomotive "Constant" ait été vendue en 1919 par la "Nickel Corporation" (d'où le passage au service des Mines) pour être rachetée par la Salt Crystal Company en vue de l'exploitation des salins à partir de 1920. Mais ce n'est qu'une hypothèse, car John parle d'une exploitation ferroviaire à partir de 1914 ou 16.
Avatar de l’utilisateur
Punavai
 
Messages: 1023
Enregistré le: 03 05 2009 à 04:52
Localisation: Tahiti

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar Le Haut-Angevin » 14 01 2014 à 21:15

Merci beaucoup pour cette info ;)
Le train, la mine, le voyage ...
Avatar de l’utilisateur
Le Haut-Angevin
 
Messages: 383
Enregistré le: 03 10 2006 à 14:54
Localisation: Anjou, Ouest, France, Europe ...

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar Christophe_Menier » 15 01 2014 à 00:26

Marcel, ton sujet me fait ressortir une carte postale que j'avais trouvé en broc il y a pas mal d'années :



Ca te parle ?

Je peux t'envoyer un scan HD si tu veux.
Christophe_Menier
 

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar johnkenyonbrowning » 08 02 2014 à 06:13

Merci, Punavai

On a dit que 318 'Constant' était avec Sté "Nickel Corporation", Kopéto, en 1919, mais je crois que la locomotive Decauville était avec la Salt Crystal Company en Australie de 1915 ou 1916.

M. Rolland ne compte pour toutes les locomotives utilisees par contracteurs en Novelle Caledonie?

Peut-être un projet de construction de chemin de fer a été achevée à cette époque?

John
johnkenyonbrowning
 
Messages: 8
Enregistré le: 03 01 2014 à 05:47

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar Punavai » 08 02 2014 à 20:01

Effectivement, les dates ne coïncident pas si l'exploitation de la Salt Crystal Company a commencé dès 1915 ou 1916.

Dans son ouvrage, M. Rolland mentionne que sur les trente-et-une locomotives Decauville ayant circulé en Nouvelle-Calédonie, cinq ne figurent pas sur les registres de contrôles des inspecteurs du Service des Mines. Faute de documents, l'auteur n'a donc pas pu répertorier toutes les locomotives, signalant d'ailleurs que d'octobre 1899 à février 1914 "aucun renseignement officiel n'existe. De toute évidence, les archives de cette période ont du être égarées". Il est donc possible que la Decauville de la Salt Crystal Company fasse partie du lot de locomotives dont les documents de contrôle sont portés manquants !

Concernant "l’achèvement d'un projet de construction de chemin de fer", John fait allusion au chemin de fer colonial en voie de un mètre, qui a relié Nouméa à Païta. Les travaux se sont déroulés de 1896 à 1905 pour la ligne de Nouméa à la Doumbéa, puis de 1910 à 1914, pour la prolongation vers Païta. Pour effectuer les travaux, une voie de 60 cm avait bien été construite et une CPA représente la Decauville Marguerite (n° 329) et deux locomotives Jung ayant participé à ces aménagements. A la fin des travaux, certaines des locomotives ont du être revendues.

Avatar de l’utilisateur
Punavai
 
Messages: 1023
Enregistré le: 03 05 2009 à 04:52
Localisation: Tahiti

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar johnkenyonbrowning » 09 02 2014 à 03:08

Connaissons-nous l'identite de ces locomotives Jung?
John
johnkenyonbrowning
 
Messages: 8
Enregistré le: 03 01 2014 à 05:47

Re: Chemin de Fer de Nouvelle-Calédonie

Messagepar Punavai » 09 02 2014 à 04:07

Toujours selon M. Rolland, il y a eu trois locomotives Arnold Jung 020 T en voie de 60 cm en Nouvelle-Calédonie. Une locomotive prénommée Jeanne, fabriquée en 1910 (sic), portait le n° 1295. Les deux autres locomotives Auteuil (N° constructeur inconnu) et Dumbéa(n°1809) seraient arrivées sur le territoire en 1902 (sic), pour effectuer les travaux de construction de la voie ferrée Nouméa-Païta.

Je relève une anomalie au niveau des n° de série et des dates de fabrication, car si la 1295 a pu être construite en 1910, Dumbéa n'a pu être fabriquée qu'ultérieurement, étant donné son numéro d'ordre. Le n° de fabrication 1809 correspond plutôt à l'année 1912, qu'à celle de 1902 (Il s'agit peut-être d'une coquille). Pour conforter cette opinion, la liste des locomotives Arnold Jung établie par Jens Merte mentionne que la locomotive n°1802 est sortie d'usine le 13 mai 1912. On peut en déduire que la locomotive n° 1809 a du être fabriquée en mai ou juin 1912 ! Pour Jeanne, cette même liste donne plutôt une fabrication en début de l'année 1909 (et non 1910).

A moins que le numéro de série soit erroné, mais en 1902, les numéros du constructeur Arnold Jung allaient de 543 (31 janvier) au 576 (13 décembre)...
Avatar de l’utilisateur
Punavai
 
Messages: 1023
Enregistré le: 03 05 2009 à 04:52
Localisation: Tahiti

PrécédenteSuivante

Retourner vers Chemins de fer réels, touristiques, manifestations !!



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], Luc Sorg de Laxoirdec et 17 invités