Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Pour discuter des chemins de fer à voies étroites ou métriques à l'échelle 1, des trains touristiques à voies étroites ou métriques, des manifestations sur ces mêmes réseaux, des expositions de modélisme ferroviaire ...

Modérateurs: Beyer-Garrat, pelican, YVES

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar malletslm » 21 05 2009 à 13:36

Pour accompagner la série de photos de la machine de Dresde postée par Paul F ;) , deux clichés de l'autre Pechot-Bourdon subsistante, au musée de Pozega en Serbie:





Lien: http://www.csimc.net/seznamy/sg_600/kostolac.php

À noter que tous les liens et articles la désignent généralement comme une des machines fournies par Baldwin en 1916, mais sans jamais en mentionner le numéro.
malletslm
archiviste du forum
 
Messages: 7204
Enregistré le: 10 04 2007 à 21:37

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar Russell » 21 05 2009 à 16:20

Bon, il faut que j'ajoute mon petit grain de sel...comme je vois que l'on en parle pas d'un maillon de la chaine. C7
La locomotive Péchot elle a été copiée sur quoi...et bien sur les fameuses machines Fairlie du Ffestiniog Railway. Si ma mémoire est bonne il existe un diagramme de rame militaire avec un profil de machine du FR au lieu de la Péchot... :F9
Bruno Duchesne

La voie étroite, parce qu'elle le vaut bien!
http://railsvagabonds.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Russell
TPT Connection ...
TPT Connection ...
 
Messages: 3760
Enregistré le: 26 04 2006 à 19:05

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar eric fresné » 21 05 2009 à 18:14

Exact Bruno ! il faut dire que le Ffestiniog inspirait beaucoup les français à l'époque...

Pour en revenir aux remarques de Paul F sur le fait que les Péchot n'aient pas été vendues à l'industrie en 1918, l'explication est très simple. A la fin des hostilités, de l'artillerie, la voie de 60 est passée sous le contrôle du génie. Ça c'est juste pour dire... Les réseaux du front sont passés aux mains du MRL avec le matériel roulant. En même temps, l'armée française a défini ses besoins en temps de paix et a rapatrié dans les arsenaux le matériel qu'elle a sélectionné. J'ai un document dans un dossier, il faudrait que je le retrouve, très clair à ce sujet. C'est le matériel 1888, locos, trucs, tabliers, voie et tout, qui doit être privilégié ainsi que les locotracteurs Schneider et Crochat. Le reste, dont les très réussis (à mon avis) wagons 1915 doivent être vendus par les domaines.

Je viens de voir que Jean Michel n'avait pas répondu autre chose. Désolé pour ce doublonnage...
eric fresné
Betteravius Simplex ...
Betteravius Simplex ...
 
Messages: 1212
Enregistré le: 26 04 2006 à 22:55

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar Storm » 21 05 2009 à 22:23

Personne ne parle des différences d'attelage entre Matériel "Allié" et "Allemand" :D3 Ne serait-ce pas aussi une cause de garde de certains types de machines au détriment d'autres?
C'est juste une idée comme ça que les spécialistes vont démonter rapidement :?
Image


Storm NORRIS B.A. Addict
Avatar de l’utilisateur
Storm
Bifidus Actif en vacances
Bifidus Actif en vacances
 
Messages: 19137
Enregistré le: 24 04 2006 à 22:54
Localisation: Sarcelles (95)

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar rms olympic » 21 05 2009 à 22:39

Au sujet des locomotives "Péchot Bourdon", il faut reconnaitre qu'une ""certaine parenté" pouvant les rapprocher des "Fairlie double" est... évidente ! D'ailleurs P. Decauville, peut après le lancement de la production industrielle, de ces voies de 0, 40m à 0, 60m, n'avait - il pas visité le FR Gallois ! Avait - il déja en vue, une copie de ces Fairlie, en partenariat avec les autorités miltaires ?
Cependant, les "Fairlie Double" sont antérieures aux Péchot, car la première Fairlie : "Little Wonder" fut mise en service dès 1869,d'autres furent livrées à partir de 1879, toujours pour le FR ; la dernière "David Lloyd George" fut construite, neuve (et équipée de la chauffe au mazout), en... 1992 ! Par contre, le prototype "Little Wonder",victime de défauts de la nouveauté, fut rapidement réformé, vers 1890 )
Il faut remarquer que de nombreuses différences affectaient ces deux types voisins: "les Fairlie n'ont qu'un seul foyer" commun (contre deux aux Péchot) et, il apparait nettement que les "Fairlie double", conçu pour une ligne au "gabarit - en hauteur - sensiblement plus bas" que les standards habituels de la voie de soixante : de ce fait ces "Fairlie" possédent un centre de gravité plus bas. D'autres différences, dont j'ignore les détails existaient entre ces deux modèles.
A défaut de Péchot en état de marche, le voyage sur le Ffestiniog RW, avec un train tracté par ces curieuses "locomotives : double chaudière", permet, un peu, de s'imaginer ce que pouvait être les "Péchot Bourdon" en service.
Mon père, qui, avait dans sa jeunesse (1930 à 1937), habité Chartres, se souvenait d'un parc important de "Péchot" stationnant sur une base du Génie, située à Lucé, près de Chartres; ce matériel, qui stationnait encore à cette base, prouve bien que de nombreuses "Péchot" subsistaient encore en France même, à la veille de la seconde Guerre mondiale ! (sans compter celles des nombreuses "places fortes" de l'Est)
rms olympic
 
Messages: 1505
Enregistré le: 16 05 2009 à 10:39
Localisation: Sud Bretagne

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar eric fresné » 21 05 2009 à 23:02

Storm a écrit:Personne ne parle des différences d'attelage entre Matériel "Allié" et "Allemand" :D3 Ne serait-ce pas aussi une cause de garde de certains types de machines au détriment d'autres?
C'est juste une idée comme ça que les spécialistes vont démonter rapidement :?


Parce que cela n'a absolument pas du jouer.
En industrie il était très fréquent de voir des wagons Pershing tractés par des Brigade. Couthon avait même adapté un attelage spécial en col de cygne sur les machines. Le génie aurait pu employer la même méthode. Je te concède par contre qu'il aurait pratiquement été impossible de passer les wagons allemands au standard allié.

A l'opposé pourquoi à aucun moment il n'a été question de s'approprier les machines anglo-américaines restées en masse en France et pourtant totalement compatibles avec le matériel Français ? pareil pour les wagon d'ailleurs.

Il semble bien que le choix ait été de revenir à l'état d'avant 1914...
eric fresné
Betteravius Simplex ...
Betteravius Simplex ...
 
Messages: 1212
Enregistré le: 26 04 2006 à 22:55

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar Storm » 21 05 2009 à 23:41

Pour les ,attelages, l'industrie (et donc le privé) est surement plus réactif que l'armée (en temps de paix) :? mais bon, c'était juste une idée comme ça :maitre:
Pour ma part, une Péchot en OO9 (ou HOe) me comblerait d'aise :rod_coeur ... Et franchement, je serais prêt à en prendre une en Oe si le modèle se présentait C7 Mais là, je vois ça d'un point de vue modéliste qui sort du fil :maitre:
Image


Storm NORRIS B.A. Addict
Avatar de l’utilisateur
Storm
Bifidus Actif en vacances
Bifidus Actif en vacances
 
Messages: 19137
Enregistré le: 24 04 2006 à 22:54
Localisation: Sarcelles (95)

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar Russell » 22 05 2009 à 17:59

NG BRITTANY a écrit:Au sujet des locomotives "Péchot Bourdon", il faut reconnaitre qu'une ""certaine parenté" pouvant les rapprocher des "Fairlie double" est... évidente ! D'ailleurs P. Decauville, peut après le lancement de la production industrielle, de ces voies de 0, 40m à 0, 60m, n'avait - il pas visité le FR Gallois ! Avait - il déja en vue, une copie de ces Fairlie, en partenariat avec les autorités miltaires ?Cependant, les "Fairlie Double" sont antérieures aux Péchot, car la première Fairlie : "Little Wonder" fut mise en service dès 1869,d'autres furent livrées à partir de 1879, toujours pour le FR ; la dernière "David Lloyd George" fut construite, neuve (et équipée de la chauffe au mazout), en... 1992 ! Par contre, le prototype "Little Wonder",victime de défauts de la nouveauté, fut rapidement réformé, vers 1890 )
Il faut remarquer que de nombreuses différences affectaient ces deux types voisins: "les Fairlie n'ont qu'un seul foyer" commun (contre deux aux Péchot) et, il apparait nettement que les "Fairlie double", conçu pour une ligne au "gabarit - en hauteur - sensiblement plus bas" que les standards habituels de la voie de soixante : de ce fait ces "Fairlie" possédent un centre de gravité plus bas. D'autres différences, dont j'ignore les détails existaient entre ces deux modèles.
A défaut de Péchot en état de marche, le voyage sur le Ffestiniog RW, avec un train tracté par ces curieuses "locomotives : double chaudière", permet, un peu, de s'imaginer ce que pouvait être les "Péchot Bourdon" en service.
Mon père, qui, avait dans sa jeunesse (1930 à 1937), habité Chartres, se souvenait d'un parc important de "Péchot" stationnant sur une base du Génie, située à Lucé, près de Chartres; ce matériel, qui stationnait encore à cette base, prouve bien que de nombreuses "Péchot" subsistaient encore en France même, à la veille de la seconde Guerre mondiale ! (sans compter celles des nombreuses "places fortes" de l'Est)


- J'ai toujours eu un doute sur le fait que P. Decauville ait un jour visité le Ffestiniog Railway...par contre je crois plus qu'il s'est appuyé sur les écris de l'ingénieur Vignes qui lui l'a sans aucun doutes étudié sur place. D'ailleurs les historiens du FR tel que J.I.C. Boyd le cite assez souvent dans leurs écris.
- Pour ce qui est de la partie chauffe, les Fairlie du FR sont des locomotives qui,ont 2 foyers avec 2 portes situées du même côté. Par contre pour avoir souvent visité le FR, je ne pense pas qu'il fasse comparer les Fairlie du FR avec les locomotives Péchot-Bourdon côté performance...les Fairlie me semble-t-il sont beaucoup plus faites pour la vitesse que les braves Péchot-Bourdon....
Bruno Duchesne

La voie étroite, parce qu'elle le vaut bien!
http://railsvagabonds.canalblog.com/
Avatar de l’utilisateur
Russell
TPT Connection ...
TPT Connection ...
 
Messages: 3760
Enregistré le: 26 04 2006 à 19:05

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar gnr37 » 06 07 2010 à 23:26

J'ai lu une seule fois un article (dans "Voie Étroite", je crois) mentionnant la présence de locomotives Pechot-Bourdon dans un camp militaire de l'est de la France juste après la seconde guerre mondiale

Ce camp en 1951, le voici :
http://img155.imageshack.us/img155/6839/campvoie60.jpg
les zones entourées de noir sont couvertes de matériel roulant à voie de 60. Si celui-ci est semble t-il parti à la ferraille très vite après ce cliché.
Il semble que les derniers vestiges de matériels de voie aient disparus dans les années 70 (JB Wahl).
Oups!
gnr37
 
Messages: 273
Enregistré le: 05 07 2010 à 07:36

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar CarloDiGegha » 07 07 2010 à 19:34

Russell a écrit:Bon, il faut que j'ajoute mon petit grain de sel...comme je vois que l'on en parle pas d'un maillon de la chaine. C7
La locomotive Péchot elle a été copiée sur quoi...et bien sur les fameuses machines Fairlie du Ffestiniog Railway. Si ma mémoire est bonne il existe un diagramme de rame militaire avec un profil de machine du FR au lieu de la Péchot... :F9



mes grains : la premiere locomotive de cette type etiat la >Serraing< construite par Cockerill (Belgique) pour le concours du Semmering a 1853. Grace au pragmatisme autrichien on trouvait cette type de consruction inutil et elle etiat mis a la casse toute suite (voir >L'art de traverser...<).
http://www.forum-train.fr/forum/viewtop ... 8&start=70

pour Mallet un petit cours de la langue serb ;)

Vyrobni cislo = numero d'usine / rok = année
Typ = type / Rozchod = ecartement
Lokalizace = localisation
Poznamka = origine / ex dul Kostolac = ex mine de Kostolac (c'est une ville en serbie avec une mine de charbon en surface)
Vyrobce = Usine ( voir Vyrobni cislo)
Stav = status

ma question : Baldwin livrait la machine a qui??? a 1916 la Serbie etait occuppée par l'armee Autrichienne - Hongroise. on peut excluder que la Serbie etait le pays de la premiere utilisation.
Avatar de l’utilisateur
CarloDiGegha
 
Messages: 1052
Enregistré le: 09 09 2008 à 21:11
Localisation: region parisien

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar malletslm » 07 07 2010 à 19:47

Merci CarloDiGegha pour le petit cours de langue serbe ! #B6

CarloDoGegha a écrit:ma question : Baldwin livrait la machine a qui??? a 1916 la Serbie etait occuppée par l'armee Autrichienne - Hongroise. on peut excluder que la Serbie etait le pays de la premiere utilisation.

Comme je le "sous-entendais" dans un de mes messages, l'hypothèse la plus probable est qu'elle a été livrée en 1916 à l'armée française où elle a fait toute sa carrière... jusqu'à la défaite de 1940 : Ensuite l'armée allemande a saisi ce matériel, et ce sont très probablement les Allemands qui ont envoyé cette locomotive "à l'Est"; c'est probablement aussi le cas pour la Péchot de Dresde. À noter que dans le livre "Heeresfeldbahnen" (Motorbuch Verlag Stuttgart, 1986) on peut voir plusieurs photos avec des wagons plateforme Péchot utilisés, à la même époque, par l'armée allemande...

J'ignore si d'autres pays ont possédé des locomotives Péchot, particulièrement ces "Baldwin" de 1916... mais il y a certainement sur ce forum des personnes parfaitement qualifiées pour nous le dire... ;)
malletslm
archiviste du forum
 
Messages: 7204
Enregistré le: 10 04 2007 à 21:37

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar malletslm » 07 07 2010 à 19:53

gnr37 a écrit:[... Ce camp en 1951, le voici :
http://img155.imageshack.us/img155/6839/campvoie60.jpg
les zones entourées de noir sont couvertes de matériel roulant à voie de 60. Si celui-ci est semble t-il parti à la ferraille très vite après ce cliché.
Il semble que les derniers vestiges de matériels de voie aient disparus dans les années 70 (JB Wahl).

Merci gnr37 pour ce message ! où se trouvait ce camp ? l'article auquel je faisais référence le disait, mais je ne me souviens plus du tout... :F9
malletslm
archiviste du forum
 
Messages: 7204
Enregistré le: 10 04 2007 à 21:37

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar CarloDiGegha » 08 07 2010 à 18:58

malletslm a écrit:Merci CarloDiGegha pour le petit cours de langue serbe ! #B6



oui, bon, ehhhh

je me debrouille avec pleines des langues slaves (ils sont tous un peu pareil aussi)...
Je me disais, je comprend la moitier :F9 :F9

enfin j'ai trouvée, le site est cela d'un club a Plzen...
ce n'est pas serbe, c'est tcheque

:rod_mdr2 :rod_mdr2 :rod_mdr2
Avatar de l’utilisateur
CarloDiGegha
 
Messages: 1052
Enregistré le: 09 09 2008 à 21:11
Localisation: region parisien

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar gnr37 » 08 07 2010 à 19:04

Pour malletslm
C'est le camp du Neubourg près d'Haguenau en Alsace. Hormis des tronçons de voie dans le bitume,
il n'y a plus rien. :cry: :cry:
Pour ceux qui ont la patience, allez voir içi http://www.cpa57.com/cariboost1/crbst_50.html
pour compulser toutes les cartes postales mises très intelligemment en ligne.
Vous y verrez des Tramways et... de la voie de 60 en 3ème rail.
Oups!
gnr37
 
Messages: 273
Enregistré le: 05 07 2010 à 07:36

Re: Dresden Pechot-Bourdon Lokomotive

Messagepar malletslm » 08 07 2010 à 20:02

Merci pour le lien, gnr37 : je ne connaissais aucune de ces photos ! :maitre:

J'avais connaissance de l'emploi de la voie de 60 militaire avant 1940 dans les magasins militaires du Nord de Metz (j'ai encore vu des voies, dans les années 80, dans des établissements qui n'existent peut-être plus à l'heure actuelle), mais j'en avais très peu vu sur les photos datant de la première annexion allemande, et encore moins des voies imbriquées dans celles des tramways... :shock:
malletslm
archiviste du forum
 
Messages: 7204
Enregistré le: 10 04 2007 à 21:37

PrécédenteSuivante

Retourner vers Chemins de fer réels, touristiques, manifestations !!



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 24 invités