Le coin de l'Avionneux

Il n'y a pas que le train dans la vie ! Vous avez bien d'autres passions. Vous pratiquez d'autres formes de modélisme ? D'autres loisirs ?...La parole est à vous !

Modérateurs: pelican, mikado

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar Ramon Soupalognon » 09 09 2018 à 16:35

Bravo Patrick, tu as gagné, c'est bien le Morane Saulnier MS370 "Paris" de l'association Armor Aéro Passion, d'où le drapeau breton.
Deux autres images, en attendant les tiennes de Biscorosse...


Hier, j'ai fais 986 photos mais beaucoup de ratées : un avion çà va beaucoup plus vite qu'une Decauville type 17, il est bien loin le temps de trois rouleaux de 36 poses...

Ramon
Avatar de l’utilisateur
Ramon Soupalognon
 
Messages: 193
Enregistré le: 12 06 2017 à 13:06
Localisation: Melun, France

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 11 09 2018 à 20:23

:F5
Mes photos de Biscarrosse 2018 sont quasiment toutes "sales", mais je ne sais pas pourquoi.
J'ai des taches sombres presque à chaque fois que le temps n'est pas ensoleillé...
'Faut dire que j'ai un petit appareil de m :censured2 de, mais comme les numériques ne font pas plus de 5 ans, pas près de racheter un Canon EOS :C1 .

Mais avant, je vais vous parler de ce site historique.
Avatar de l’utilisateur
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 4676
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 11 09 2018 à 22:20

Le rassemblement d'hydravions de Biscarrosse se fait sur le site Bréguet-Latécoère, qui n'est pas la base pour hydravions (hydrobase) des Hourtiquets :


Impossible d'obtenir des vues aériennes anciennes, à cause du site militaire installé à l'ouest. Dommage...
Toute cette histoire est liée à un grand nom de l'histoire de l'aviation, Pierre-Georges Latécoère, et au plus gros hydravion de ligne jamais construit, fonctionnel en service commercial : le Laté 631 (je ne parle pas de celui d'Howard Hugues, qui fit un seul bond au-dessus de l'eau avant d’être rangé dans un hangar. Mais lui existe toujours).
Latécoère était installé depuis 1930 sur le site "Bréguet", uniquement pour des mises au point et essais...


...lorsqu'il fut décidé avant la 2e GM de créer une hydrobase commerciale.
Trouver un plan d'eau suffisamment important ne fut pas une chose facile. Des sites autour de Paris avaient été envisagés (certains servant déjà de bases d'essais) : aux Mureaux, à Sartrouville, à Courcouronnes, mais aucun ne convenait vraiment pour un usage commercial.
Les vols vers l'Afrique partiraient donc de Marseille-Marignane, et il y a avait nécessité de créer de toute pièce une hydrobase pour l'Atlantique nord. Comme nous avons en France aussi la région des Grands Lacs, celui de Biscarrosse-Parentis-Gastes fut choisi, cumulant tous les avantages de part sa forme triangulaire capable de convenir à tous les sens de vent, avec la mer à proximité.
Qui plus est, une piste sur terre pouvait être établie (elle le sera à Lahitte, et existe toujours).
Ainsi est choisi fin 1936 le site des Hourtiquets, qui est rapidement aménagé puisqu'ouvert en avril 1938 à la navigation aérienne, bien que pas tout à fait équipé en locaux "annexes". Il est capable de recevoir et de mettre au sec pour entretien le Laté 522 "Ville de St Pierre", prédécesseur du Laté 631, et les hydravions d'autres compagnies qu'Air France :


(Beau montage photo : je connais bien le coin, parti comme il est l'hydravion va finir dans les roseaux !)

L'hydrobase des Hourtiquets est avant tout destinée au prestigieux Laté 631, 57,43m d'envergure (Airbus A330-200 : 60,30 m),longueur 43,17 m, hauteur de coque 5,67m, 10,35 m en haut d'empennage, 6 moteurs dont la puissance évoluera. Là, ça cause plus :





Ha oui, quand même D9 ...
Les ailes sont suffisamment épaisses pour qu'il ait été possible d'installer à l'intérieur un chariot permettant d'y circuler pour accéder à l'arrière des moteurs, aux faisceaux électriques et aux commandes de volets.

Les Hourtiquets fonctionnent avec succès de 1945 à 1955, recevant non seulement les Laté 631, mais aussi les hydravions de compagnies anglaises et américaines, notamment les Catalina qui, avec leur 4800 km d'autonomie pour 20 heures de vol, traversaient déjà l'Atlantique avant guerre. Avion de légende, pour moi le plus bel hydravion jamais réalisé, et toujours vivant, celui-là.
Air France en utilisera sur ses lignes des Antilles, en complément "local" des vols transatlantiques effectués par les Laté 631 :



...et la suite demain, tac...
Avatar de l’utilisateur
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 4676
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar Ramon Soupalognon » 11 09 2018 à 23:16

Chic, on est demain :ipb-251
En attendant E2 Patrick pour ce premier épisode.

Le Sunderland "Bermuda" :

Musée de l'Air et de l'Espace au Bourget, lors des Journées du Patrimoine 2015.

Ramon
Avatar de l’utilisateur
Ramon Soupalognon
 
Messages: 193
Enregistré le: 12 06 2017 à 13:06
Localisation: Melun, France

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar pelican » 12 09 2018 à 07:11

Passionnant E2 E2 E2
Pélican, Soixantologue (© by Pélican ..)

PME LE forum des voies Etroites et Métriques

Image

petit train de la Scarpe
Avatar de l’utilisateur
pelican
Chuck Squad, chenapan
 
Messages: 37983
Enregistré le: 25 04 2006 à 07:19
Localisation: Thimeon

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar morvan » 12 09 2018 à 14:18

Oui, Passionnant et photos peu courantes............

Grand MERCI.
Pauvre France
Avatar de l’utilisateur
morvan
Et mes frites ?
 
Messages: 852
Enregistré le: 03 05 2006 à 15:01
Localisation: MORVANDIAU

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 12 09 2018 à 20:15

:maitre:
Une grande partie des renseignements et des illustrations viennent d'un livre fabuleux sorti durant l'exhibition :


Je ne peux que vous conseiller de l'acheter, si les Hourtiquets et les liaisons transatlantiques des Laté vous intéressent.
Quelques cartes postales viennent de ma "vie landaise", à une époque où elles se négociaient quelques francs, voire centimes !

Et pendant du cliché pris par Ramon, voici sous le même angle la construction d'un Laté 631 à Toulouse-Montaudran (aéroport désaffecté depuis 2003) :

Avatar de l’utilisateur
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 4676
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar Patrice Roussiale » 12 09 2018 à 20:43

Merci de nous faire partager ces renseignements passionnants. E2

Pour Paris, l'étang de St Quentin (à côté de Trappes) avait été pressenti et même un projet établi :
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tan ... nt-Quentin

De mémoire, des travaux d'agrandissement et de curage avaient même été réalisés en 1932 ou 33.

Et les établissements Latécoère ont été fournisseurs de voitures et wagons à la compagnie du MIDI, peut-être même après la guerre de 1914-18.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Ge ... co%C3%A8re


Cordialement.
Hamster Grognon
Avatar de l’utilisateur
Patrice Roussiale
 
Messages: 550
Enregistré le: 16 04 2012 à 13:01
Localisation: MONTGERON (91)

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 12 09 2018 à 21:01

Revenons aux Hourtiquets et aux "pistes d’atterrissage".
Voici une carte du projet, qui sera quasiment réalisé en intégralité d'après ce que je sais :


Une chose est sûre : le socle en béton du feu à secteurs et les restes des piliers en treillis métallique soutenant les feux de la rampe d'approche (dans le rectangle jaune de la carte) existaient encore en 1973 côté Parentis, lorsque j'ai découvert le port et le lac pour la première fois.
Les vestiges métalliques, débordant à peine du niveau des hautes eaux, ont été supprimés lors de l'avènement des premières planches à voile sur le plan d'eau, sans doute vers 1977 ou 78. L'École Municipale de Voile n'existait pas encore.
Le dé de béton, coffré en palplanches, est toujours là, lui :


On ne peut pas le manquer.
Et voici quels étaient, en jaune, les bâtiments réservés à Air France sur l'hydrobase :


Sur ce plan, j'ai repéré en rouge le treuil et la tour de contrôle, dont nous reparlerons.
Avatar de l’utilisateur
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 4676
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 12 09 2018 à 22:19

J'ai retrouvé un cliché pris à Fort-de-France, sur la ligne des Antilles inaugurée en 1947, où se côtoient Laté et Catalina :



Les Hourtiquets vont fonctionner à plein rendement, y compris pour les vols des Short Sandringham de la BOAC.
Mais dès 1945, des accidents vont se produire sur les Laté 631.
Curieusement, aucun appel de détresse n'a jamais été lancé, ce qui faisait penser à un événement instantané.
Avec les progrès de la technique et des moyens d'investigation, le dernier accident, survenu en Afrique le 10 septembre 1955, semble mettre en évidence un problème de résonance (couplage aéroélastique ou "flutter"), déjà supposé lors d'un précédent accident : l'avion perd toute ou partie du gouvernail, voire une aile entière et se désintègre instantanément.
Cette dernière catastrophe, entraînant la mort des 16 occupants, marqua la fin de l'exploitation des Laté 631.
Au total, 102 personnes, passagers et personnel navigant, perdront la vie. Certaines dépouilles ne seront jamais retrouvées puisque l'un des appareils a disparu brutalement au milieu de l'Atlantique.

Sur les 11 appareils, seuls 4 eurent une carrière commerciale, le montage du 11e n'ayant même jamais été terminé.

À partir de cette date, 2 appareils sont stationnés aux Hourtiquets, et 3 dans les hangars Bréguet dont le modèle inachevé :



Vision surréaliste que le museau proéminent de ces monstres entreposés dans des hangars bien trop petits pour eux !

Mais le sort va s'acharner sur eux, comme nous le verrons...
...demain !
Avatar de l’utilisateur
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 4676
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 13 09 2018 à 21:36

:F5
Voici une autre vue, avec un seul des Laté 631 dans le hangar. Comment a-t-on fait passer la 2e aile, puisque la façade comporte des parties fixes :F9 ? :


...et une vue prise en 1939, avec un Laté 521, ou plutôt LE Laté 521 puisqu'il n'y aura qu'un seul exemplaire construit (https://fr.wikipedia.org/wiki/Lat%C3%A9co%C3%A8re_521).
Le marquage sur le toit et les parois du hangar ne laisse aucun doute :


C'est tellement propre qu'on dirait une maquette !

J'ai oublié de préciser, en relisant ma prose pour éviter les redites, que ce hangar fut acheté par Bréguet avant 1939 à Latécoère, qui y construisait ses hydravions. Cette usine servait aussi de base d'essais, et donc était destinée également à entretenir, étudier voir modifier les avions en fonction des résultats des essais (En fait, les 2 sociétés travaillaient de concert depuis 1920, notamment sur le Bréguet 14). Après la 2e GM, Bréguet loua ses hangars à Latécoère. Ça va ? Vous suivez toujours ?

Bréguet cessa de s'intéresser aux hydravions (le dernier, le Br 749, accomplit son ultime vol en 1949), et Latécoère développa le 631 dont l'étude avait commencé avant guerre et dont le premier exemplaire fut détruit dans un bombardement sur le lac de Constance en 1944 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Lat%C3%A9co%C3%A8re_631).

Pour me faire pardonner ma logorrhée verbale, voici une vue peu courante prise aux Hourtiquets de 4 Laté 631 sur le plan d'eau :

Avatar de l’utilisateur
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 4676
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar Tyrphon » 13 09 2018 à 22:26

Ouah! Le Late 521 "Lieutenant de Vaisseau Paris"! Dans ma jeunesse, je l'avais en maquette carton! :rod_coeur
Jean-Pierre "Tyrphon" Dumont
Pape de la Tyrphonisation et du ponçage des stries.
"Striez striez, On en tirera toujours quelque chose!"
http://photos.tyrphon-trains.fr/.
Avatar de l’utilisateur
Tyrphon
Exhumeur de fil
 
Messages: 6863
Enregistré le: 27 11 2006 à 14:32
Localisation: Rueil-Malmaison

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar JJB » 13 09 2018 à 22:27

Merci beaucoup Patrick, absolument passionnant. E2 #B6
J'ais trainee mes guêtres dans le coin pendant pas mal de temps, car j'avais un concessionaire sur le lac de Biscarosse, mais je ne suis jamais passé du coté de ces installations, malgrès quelques navigations sur le lac #B7
Avatar de l’utilisateur
JJB
 
Messages: 305
Enregistré le: 01 09 2014 à 22:18
Localisation: Fonsorbes, 31470 (Toulouse)

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 13 09 2018 à 23:14

Revenons à notre année 1955, arrêt définitif des Laté 631 et déclin de l'hydrobase.

En fait, depuis 1947 environ, l'heure n'est plus aux hydravions et les grandes villes du monde s'équipent peu à peu d'aéroports destinés à recevoir des longs courriers "ordinaires". Le développent des réacteurs relèguera bientôt les moteurs à pistons et hélices au rang de pièces de musée, mais c'est là une autre histoire, disait Kipling.

Entretemps, Air France a déjà revendu ses hydravions "landais" à la SEMAF (1949), ils seront repris par France-Hydro (1951). Même s'ils avaient continué à voler, ils ne pouvaient plus concurrencer l'aviation "normale" car, contrairement aux Catalina par exemple, ils étaient totalement dépourvus de roues. Il leur fallait donc obligatoirement un plan d'eau calme, la mer n'affichant pas toujours ce critère.
"Mais alors, comment les sortait-on de l'eau ?".
À l'aide d'un gigantesque chariot, appelé ber de manutention, et d'un non moins gigantesque treuil positionné face à l'une des rampes de mise à l'eau ("skipway" ou "skip") :



Les personnages donnent l'échelle.
Mais avant, il fallait attacher un câble sous l’appareil donc le dérouler depuis le treuil.
Un peu de main d’œuvre et le tour est joué :



Les hydravions étaient pesés à chaque départ, et pour cela ils étaient également déplacés à l'aide de ce ber.
Ce qui nous vaut ce superbe plan où l'on voit, mieux que sur la photo, la position du ber sous l'avion :


C'est sans doute ainsi que les deux exemplaires furent relégués dans le hangar Bréguet.

Durant l'hiver 1956, toute la France subit les assauts du froid et de la neige, de sinistre mémoire. Les Landes n'y échappent pas et l'on mesure 56 cm de neige à Biscarrosse le 21 février. Aux Hourtiquets, le matériel entreposé aux intempéries fait le gros dos.
Mais le hangar Bréguet, déjà potentiellement fragilisé par le fait que les portes, toujours ouvertes, ont fait travailler la structure à chaque coup de vent, s'effondre sur les appareils, les endommageant irrémédiablement :


Pour donner une idée, sur la photo ci-dessus nous sommes censés voir le pignon du bâtiment D9 !!!





Outre les dégâts causés sur le dessus des carlingues, les appareils ont basculé de leurs supports et les coques ont du être enfoncées, à voir la position des avions par rapport aux photos d'avant la tempête de neige.

Ainsi finit tout espoir de revoir dans le ciel ces paquebots volants...
Malheureusement, la suite est encore plus triste.

À suivre...
Avatar de l’utilisateur
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 4676
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

Re: Le coin de l'Avionneux

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 13 09 2018 à 23:17

Entre parenthèses, ne me demandez pas pourquoi les hydravions changent de place ou disparaissent selon les dates de photos...
:F9
M♫♪de, z'avez vu l'heure ?
Non mais je bosse, moi, demain ! Enfin, d'taleur...
...allez hop, graudodo :D5
Avatar de l’utilisateur
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 4676
Enregistré le: 08 10 2014 à 19:32

PrécédenteSuivante

Retourner vers La cantine !



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités