Rénovation loco à vapeur et infos

Parlez-nous de vos locos et autres machines à vapeur vive. Vapeur vive, modélisme ultime ?
De même, si vous pratiquez notre hobby en extérieur, parlez-en ! Montrez-nous des photos de votre réseau. Donnez-nous envie de faire pareil !

Modérateurs: pelican, SteamyStef

Rénovation loco à vapeur et infos

Messagepar epeter » 04 03 2017 à 17:04

Bonjour

j'ai hérité d'une loco à vapeur que je souhaite rénover (elle appartenait à mon arrière grand père)

Je ne sais pas trop par quoi commencer et comment m'y prendre pour respecter l'objet qui avait été bricolé par un oncle

Soudure à refaire : essieu AV+Wagonnet
Peinture ?
Circuit vapeur ?









Je vous remercie de votre aide sur les techniques à utiliser ou si quelqu'un a des infos sur ce modèle je suis aussi preneur.

merci et bon weekend
epeter
 
Messages: 12
Enregistré le: 22 02 2017 à 10:24

Re: Rénovation loco à vapeur et infos

Messagepar Buffalo Bill » 05 03 2017 à 16:29

Quelle merveille ,pleine de poésie ! :rod_coeur Cela ressemble fortement à une "coureuse de parquet" qui à cette époque fonctionnaient à l'alcool à bruler contenu dans une auge ,bac inférieur ,fixé entre les longerons de châssis et enrobant le tube visible sous la chaudière (tube de chauffe) (as tu encore cette pièce ?)
Par la suite l'emploi de pastilles de "Méta" (alcool solidifié) a permis de sécuriser ces "bruleuses de parquet".... :C4 . j'ai eu ce genre de bestiole au fonctionnement plutôt rustique. j'ai pu constater que la chauffe difficilement réglable provoquait des "coups de feu" Ce qui ,répété ,finissait par être fatal au bac et au tube de chauffe.
Une petite épreuve de mise en pression à froid à l'aide d'une pompe à vélo te permettra de vérifier l'étanchéité du dit tube et de l'ensemble de la chaudière. Confectionner un bac (bien étanche si utilisation d'alcool) prévoir des ouvertures (prises d'air dans le haut) et un système d'attache résistant à la dilatation.
Ensuite, charger une pastille de "Méta" (Certains ont essayé les bougies chauffe plat ..... :rod_siflet ) Bien lubrifier les platines des cylindres oscillants et ne pas trop les serrer au départ le temps que les "glaces se rodent" (effet purgeur garanti) Ne pas remplir la chaudière à plus de deux tiers, grand maximum ,à l'eau très chaude (+ quelques gouttes d'huile soluble) pour gagner du temps de chauffe.
Dernier conseil :accroche lui quelque chose à trainer car tu comprendras vite , si elle vaporise bien, pourquoi on appelle cela une "coureuse". C7 (quoique le diamètre des roues motrices me semble raisonnable) Une pichenette pour l'aider à décoller...(c'est du simple effet les oscillants)
En tout cas elle mérite d’être restaurée. Pour la peinture , réservée aux parties non exposées à la chaleur , tu peux utiliser de la peinture en bombe "hautes températures" mais cela ne remplacera pas les "émaillées cellulosiques" d'origine, Introuvables de nos jours.
Bon courage et beaucoup de plaisir....et, une petite vidéo de son baptême dès qu'elle retrouve les rails. ;)
Avatar de l’utilisateur
Buffalo Bill
 
Messages: 2906
Enregistré le: 30 01 2011 à 13:06
Localisation: Charente

Re: Rénovation loco à vapeur et infos

Messagepar SteamyStef » 09 03 2017 à 08:45

Salut,
Avant tout, et de manière générale pour tous ceux qui liraient ce fil,
ON NE TESTE JAMAIS UNE CHAUDIÈRE A L'AIR COMPRIME , même ce type de petite machine! Et si vous le faites, n'en parlez pas sur les fora ou ailleurs. Le monde de la vapeur vive vous en remerciera. Ce sont des conseils qui peuvent vite conduire à des accidents s'il sont mal interprétés.
La meilleure manière de valider ta petite chaudière est de la remplir 'complètement' d'eau, de fermer partout en remplaçant les accessoires par des bouchons, des vis avec du teflon. Cela fait, tu place ta chaudière sur deux supports, histoire d'avoir un accès aisé par dessous et tu glisse une petite bougie allumée en dessous. La chaleur transmise à l'eau va la faire se dilater et donc augmenter la pression. Si il y a fuite, tu le verra vite. L'eau ne doit pas bouillir pour cette petite chaudière en test, il faut juste savoir s'il y a des fuites. On reviendra sur ce test par la suite, une fois la machine restaurée.
Maintenant pour ce qui est de la machine et sa restauration, vu l'état général, je commencerais avant toutes autres choses par un gros nettoyage / décapage des pièces. En insistant surtout sur les parties qui étaient soudées (que les soudures soient toujours en place où qu'elles aient lâché), et sur les parties corrodées.
Essaie de voir s'il manque des pièces en te basant sur les fixations apparentes.
Si tu souhaites poursuivre,
- donne nous l'inventaire des pièces.
- indique nous ce qu'il y a comme équipements sur la chaudière (soupape, bouchon, sifflets, manomètre, niveau, etc...)

A bientôt j'espère,
Stef
Steamy Stef
CAV 1276
Un peu de modélisme, tard le soir
Avatar de l’utilisateur
SteamyStef
 
Messages: 4147
Enregistré le: 27 04 2006 à 22:51
Localisation: Erpent, Belgique

Re: Rénovation loco à vapeur et infos

Messagepar Buffalo Bill » 09 03 2017 à 20:01

Tu as raison Steamystef, j'aurai du détailler mes propos car la méthode est assez empirique et il n'est pas question de "mettre en pression" la chaudière, ce qui est assurément dangereux sur un matériel vétuste et affaibli par l'oxydation. Cette pratique héritée de "la science amusante" de Tom Tit et des coureurs cyclistes pour détecter les crevaisons consiste à plonger la chambre à air dans une bassine remplie d'eau et de voir où sortent les bulles. Elle est transférable à ce type de très petites chaudières . J'ai procédé ainsi pour mes propres réalisations et les quelques machines achetées d'occasion (chaudières bateaux)afin de les vérifier . Bien sur on détecte immanquablement les "gros trous" mais cela ne présume en rien de ce qui risque d'arriver lors de la première chauffe ou les pressions seront tout autres et auxquelles se rajouteront les effets de la chaleur sur le métal et les soudures. Notons que sur ce genre de petit moteur oscillant généralement plaqué par un ressort il y aura décollement et effet de soupape de sécurité bien avant que la pression soit importante .(C'est la raison pour laquelle je conseillais de ne pas trop les serrer au départ)
Je possède aussi une machine qui d'origine fonctionne à l'air comprimé et se gonfle ....à la pompe à vélo (raccord typique soudé au sommet du régulateur à trois positions: Marche ,arrêt et remplissage) le mode d'emploi conseillait 20 coups de pompe mais ne précisait pas la taille de la pompe.... :C4 :rod_siflet .
Ayant abandonné la vapeur vive depuis plus de trente cinq ans je vais suivre attentivement ce fil car j'ai assurément besoin d'une bonne piqure de rappel... :rod_mdr2
Avatar de l’utilisateur
Buffalo Bill
 
Messages: 2906
Enregistré le: 30 01 2011 à 13:06
Localisation: Charente

Re: Rénovation loco à vapeur et infos

Messagepar Sixtifs » 10 03 2017 à 12:23

Je suis un peu dans le même cas que Buffalo, je prends donc un strapontin pour suivre les bons conseils du professeur Stef.

Ma seule expérience jusqu'à maintenant est un petit moteur statique avec chaudière d'environ 25mm x 40mm.
________________________________________________________________________________
Je collectionne des vieilles carcasses, puis je les contemple, je les hume. Ensuite je les découpe, je mélange les morceaux, puis je les combine en les collant, les cousant ( si ! ) en cautérisant au besoin. Enfin par une étincelle (12 000 mV max) je leur redonne vie. Dr Sixtifenstein
matériel; calva; atelier; Craquetot
Avatar de l’utilisateur
Sixtifs
 
Messages: 4204
Enregistré le: 01 05 2006 à 06:17
Localisation: entre 60 et 100


Retourner vers Vapeur vive et trains de jardin !



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité