Les CF de CAMARGUE

Pour discuter des chemins de fer à voies étroites ou métriques à l'échelle 1, des trains touristiques à voies étroites ou métriques, des manifestations sur ces mêmes réseaux, des expositions de modélisme ferroviaire ...

Modérateurs: Beyer-Garrat, pelican, YVES

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 07 07 2019 à 19:49

Voici le plan de la gare à son apogée :


...et la vue aérienne actuelle sur laquelle j'ai reporté ce tracé.
En jaune, la voie normale :


Malgré les approximations, on repère bien les vestiges.

Comme il fait moins chaud, je prends la voiture et vais faire un tour sur place pour les photos #B5 .
À tout à l'heure après la sangria...
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 7709
Enregistré le: 08 10 2014 à 20:32

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 07 07 2019 à 23:39

J'ai essayé d'avoir les mêmes angles de vue avec Strit'viou que ceux des cartes postales anciennes, et ça n'a pas trop mal marché.
D'autant que Strit'viou est allé traîner sa caméra à des endroits inespérés.

Voici donc le côté cour :


À gauche se trouvait la gare d'échange, dont on voit l'un des hangars. En se référant aux vues aériennes et au plan, c'est sans doute celui qu'on voit à gauche sur la vue précédente montrant le transfert de sacs à la main.
Je la remets ici :


Une vue prise du sud :


Le bâtiment semble avoir été transformé en logements, avec des garages à la place de l'annexe.

Puis côté voies.
Une vue générale. Faudrait pas tarder à remettre le volet manquant en place, mais la toiture est en bon état (2018).
À l'extrémité sud (à droite), la grande halle à marchandises :


...et un comparatif :


Les voies occupaient tout de même une sacrée place, même si l'objectif grand angle accentue les distances.
Une grande partie des bâtiments du dépôt et des ateliers est toujours debout, ainsi que le socle du château d'eau.
Vu du nord :


...et du sud :


À comparer avec cette vue, où co-habitent plusieurs générations de matériel :


La fermeture de cette ligne sera prononcée pour les marchandises le 26 août 1948, et pour les voyageurs le 1er janvier 1951.
Un beau gâchis :H2 ...

Voilà, j'en ai fini avec le trajet Nîmes-Arles Trinquetaille.
IL va vous falloir attendre un temps certain avant d'étudier le tracé et les vestiges de la ligne de St Gilles.
Ça vous laissera le loisir de retourner à Bouillargues, histoire de changer de quai.

En voiture !!!
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 7709
Enregistré le: 08 10 2014 à 20:32

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar 242TE66 » 08 07 2019 à 06:21

laromi a écrit:C'est bizarre en regardant ce cliché de la gare de Camargue d'Arles bombardée en 1944, ça me fait penser à la gare de Fontvieille dans le même style de construction et...avec le même emplacement de pendule

C'est en effet le même style de BV, mais il y a des différences, notamment le quai marchandises... et l'horloge qui est à gauche de la porte (enfin, de l'emplacement de la porte...!) et pas à droite. Simple supposition de ma part bien sûr car je n'ai pour l'instant pas trouvé de photo ou CPA, mais je croirais volontiers qu'il s'agit de l'ancien BV d'Arles des Chemins de Fer des Bouches-du-Rhône, qui était situé vers le 17 avenue de Hongrie en Arles. Vu son état après le bombardement, le BV a dû être rasé et n'a pas été reconstruit, les BdR puis la RDT13 n'assurant que le transport des marchandises après la guerre.

L'autre document communiqué par Yves concerne le pont routier, bombardé le 15 août 1944. Le pont ferroviaire avait été détruit quelques jours avant, le 6 août.

Quant à la vue en élévation du pont ferroviaire de Trinquetaille, il doit s'agir d'un projet puisqu'il ne comporte que deux travées et une pile centrale, alors que l'ouvrage réalisé comportait deux piles et trois travées. Non, quatre piles et cinq travées comme indiqué par Patrick dans le message suivant. Seules subsistent les culées (et les Lions!) et les piles proches des rives, ainsi qu'une partie de la structure métallique au fond de l'eau. Les deux piles centrales ont dû être démolies pour faciliter la navigation.
Etonnant que l'on n'ait pas récupéré toute la ferraille au fond du fleuve.... :F9

Par ailleurs, j'ai trouvé sur CPArama une autre vue censée représenter la gare de Fontvieille, mais elle m'intrique car ce n'est pas tout à fait le même bâtiment....



Mais bon, il s'agit là des BdR, pas des CFC. Et c'est de la VN. :rod_siflet

242TE66 :F5
Festina lente!
Avatar de l’utilisateur
242TE66
 
Messages: 679
Enregistré le: 16 05 2012 à 21:27
Localisation: Auvergne & IdF

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 08 07 2019 à 20:45

:F5
Concernant le pont, je n'ai en effet pas été très précis car le seul intérêt concernant la voie métrique était la disparition de tout contact avec la rive gauche, donc l'impossibilité de tout échange, tant voyageurs que marchandises.
Le dessin est effectivement un projet car on n'a rarement des plans de récolement, pourtant en vigueur depuis... Colbert ! D'ailleurs même aujourd'hui :rod_siflet ...
Ce projet est celui qui se rapproche le plus de la construction, je vous laisse découvrir les autres et un peu d'histoire ici :
https://dossiersinventaire.maregionsud. ... b7cd37e8c3

Le "vrai" pont de Lunel/pont aux Lions, également nommé pont ferroviaire de Trinquetaille, comportait 5 travées, assises sur 4 piles intermédiaires et 2 culées :



Confusion possible :
Il existe également un pont routier de Trinquetaille, lui aussi détruit durant la guerre, mais il s'agissait d'un pont suspendu sur piles en maçonnerie avec portiques métalliques :
http://museedelaresistanceenligne.org/m ... e-bombardA


Il a été remplacé par le pont moderne à caissons et dos d'âne.
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 7709
Enregistré le: 08 10 2014 à 20:32

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar 242TE66 » 08 07 2019 à 22:44

Très intéressant dossier sur le pont ferroviaire de Trinquetaille, alias pont de Lunel ou pont aux Lions. Merci M'sieur Lapin. :maitre:

Je me suis basé un peu vite sur la photo qui suivait immédiatement le dessin en élévation du projet, croyant que les pontons et/ou péniches étaient amarrés le long de la rive droite, alors qu'ils étaient en fait en plein milieu du fleuve et qu'on ne voyait que trois travées sur les cinq que comportait l'ouvrage.

Ouvrage du PLM en VN, certes, mais son existence et sa destruction ont joué un rôle capital dans l'histoire des Chemins de Fer de Camargue. Comme le pont de Neuf-Brisach sur le Rhin, on ne peut que regretter qu'il n'ait pas été reconstruit après la guerre.

242TE66 :F5
Festina lente!
Avatar de l’utilisateur
242TE66
 
Messages: 679
Enregistré le: 16 05 2012 à 21:27
Localisation: Auvergne & IdF

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 08 07 2019 à 23:28

En fait, il existe 3 "ponts de Trinquetaille" !
Et effectivement, le pont routier dont je parle ci-dessus comporte 3 travées.
Je dois dire que j'ai eu un peu de mal à faire le tri, c'est la structure même -pont suspendu ou pas- et la forme des cadres qui m'ont permis de m'y retrouver.

Du coup, je ne vous parle surtout pas du 3e, parce que j'ai commis une erreur : la CP dont tu parles, c'est... justement ce 3e pont :rod_siflet ...
Et les péniches sont bien à quai.
Pourtant, j'avais fait gaffe à pas me prendre les pieds dans le tapis :H2 . Ben c'est fait : erreur lors de la sélection de la photo dans le fichier H4 .

Je corrigerai demain soir, promis :oups2: ...
Parce que demain j'ai école.
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 7709
Enregistré le: 08 10 2014 à 20:32

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar laromi » 09 07 2019 à 00:12

Puisqu'on parle de ponts...
Avatar de l’utilisateur
laromi
 
Messages: 236
Enregistré le: 09 10 2012 à 20:09

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar 242TE66 » 09 07 2019 à 00:33

Joli document. :maitre: Et là, c'est bien le pont ferroviaire de Trinquetaille ou pont aux Lions.

Va falloir que je change de lunettes, moi...! :boss: (de fait j'ai un RdV avec l'ophtalmo dans quelques semaines...) parce que, en y regardant un peu plus attentivement, on voit bien que le pont à trois travées avec les péniches au premier plan, même si c'est un pont-cage, n'est pas le pont du chemin de fer. Mais je savais pas qu'il y avait un troisième pont de Trinquetaille... et j'attend le prochain message de M. Lapin pour en savoir plus. C'est plus prudent...! :rod_siflet

242TE66 :F5
Festina lente!
Avatar de l’utilisateur
242TE66
 
Messages: 679
Enregistré le: 16 05 2012 à 21:27
Localisation: Auvergne & IdF

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar 031 SACM » 09 07 2019 à 10:00

Patrick ze rabbit Deludin a écrit:En fait, il existe 3 "ponts de Trinquetaille" !

#B8 Pas du tout. Regardez bien les 2 photos du pont routier et surtout le clocher situé derrière. Il s'agit du même pont à 2 époques différentes. Au début du XXe siècle, il n'y avait que les travées métalliques. Plus tard, ce pont a été renforcé par le dessus avec une structure de type pont suspendu ce qui fait un mélange assez surprenant.
031 SACM
 
Messages: 355
Enregistré le: 04 05 2008 à 00:58
Localisation: Picardie

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 09 07 2019 à 23:19

:F5
Chose promise...
Un truc me turlupinait sérieusement, c'est la présence simultanée de câbles de suspension et d'un pont-cage : du jamais vu D9 !
On fait soit l'un, soit l'autre.
Et si l'on veut renforcer un pont-cage, on ajoute simplement des plaques de fer rivetées aux endroits où les efforts sont maximum : plus l'on va vers le milieu de la travée, plus on superpose des plaques, mais elles sont de plus en plus courtes (c'est une histoire de moment fléchissant, mais je vais pas faire un cours de Résistance des Matériaux -RdM pour les intimes- à cette heure...).
Et si j'avais lu ça plus tôt, trouvé lors de ma pose méridienne en cherchant une explication, j'aurais évité la confusion :
https://dossiersinventaire.maregionsud. ... 2afd1ce2a7
http://www.piles.setra.developpement-du ... 7d185c.pdf

Voici donc le pont charretier de Trinquetaille avant sa modification (on peut agrandir un max, comme d'hab) :


...puis pendant les travaux. Sur cette carte postale forcément de 1905 ou début 1906, les ossatures de renfort sont en attente sur la rampe :


...celle-ci, mêmes dates, montre la réalisation des consoles extérieures, puisque les trottoirs sont passés à l'extérieur de la structure d'origine pour élargir la voie :


...pour arriver à cela :


On voit ici comment la nouvelle ossature a été intégrée à l'ancienne, avec les extrémités des suspentes traversant les profilés supérieurs, et l'on distingue le dessus des cadres horizontaux d'origine avec leurs extrémités en arrondi :



(merci Mr Delcampe #B5 ).
Non mais c'est que j'aime bien comprendre.

Par contre, pourquoi avoir renforcé de cette manière si incongrue ?
Peut-être qu'il n'était pas possible de rajouter ces fameuses plaques, puisqu'à chaque fois on rajoute aussi du poids, donc nécessité de nouvelles plaques pour reprendre ce supplément de charge, etc.
Il faut dire qu'on est passé des charrettes sur un pont étroit, auxquelles il était déjà défendu de "faire trotter sur le pont" pour éviter le phénomène de résonance, à 2 voies pour les "véhicules automobiles" sur ce qui est devenu le pont routier de Trinquetaille.
Et à mon avis, le poids du pont devait déjà être limite par rapport aux portées entre appuis...
Comme ça, au pif.
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 7709
Enregistré le: 08 10 2014 à 20:32

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 09 07 2019 à 23:31

Aujourd'hui cet ouvrage a fait place à un pont-caisson.
Pas de gaité de cœur puisqu'il a lui aussi été détruit par les alliés.
Dommage, car ce pont-mixte (comment l'appeler autrement :F9 ) devait être unique en France, et peut-être même au monde !!!
Je pense que ce cliché montre son bombardement en août 1944 :


Les arènes me servent de repère. La vue est prise de l'est vers l'ouest, on voit à droite du bombardement les vestiges du pont de Lunel.
La gare de Camargue est plus ou moins cachée par la fumée.
Je me dis que les habitants d'Arles devaient en avoir marre de voir ces avions qui... maraudaient :rod_siflet ...

Voilà, je clos ici un beau hors sujet, mais ça m'énervait de ne pas comprendre.

Ah oui, j'ai oublié de vous dire : il y avait bien TROIS ponts de Trinquetaille #B2 :


...et un pont de bateaux D9 ne faisant pas suite à des destructions, en 1853, ça aussi c'était original !
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 7709
Enregistré le: 08 10 2014 à 20:32

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar Tyrphon » 10 07 2019 à 16:07

Ah, le Marauder, alias "Widowmaker" (Faiseur de Veuves), que l'on ne devait pas confier à n'importe quel pilote...
Jean-Pierre "Tyrphon" Dumont
Pape de la Tyrphonisation et du ponçage des stries.
"Striez striez, On en tirera toujours quelque chose!"
http://photos.tyrphon-trains.fr/.
Avatar de l’utilisateur
Tyrphon
Exhumeur de fil
 
Messages: 7386
Enregistré le: 27 11 2006 à 15:32
Localisation: Rueil-Malmaison

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 10 07 2019 à 18:12

Hé hé...
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 7709
Enregistré le: 08 10 2014 à 20:32

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar 242TE66 » 10 07 2019 à 23:58

Curieux ce plan daté de 1853. :F9

Je n'ai pas trouvé à quelle date le dernier pont de bateaux a été démoli (car il y en a eu plusieurs successifs, à différentes époques et déjà du temps des Romains, et aussi des bacs à traille) mais, en 1853, ni le pont aux lions du chemin de fer de Lunel ni le pont-cage routier (plus tard renforcé sous forme de pont suspendu) n'étaient encore construits.

Le pont ferroviaire a été mis en service en 1866 et le pont routier en 1875. Il n'est pas impossible que les trois ponts aient existé simultanément mais, pour en être sûr, il faudrait connaître la date de démolition du pont de bateau, devenu inutile avec l'ouverture du pont métallique voisin.

Le plan est probablement postérieur à 1853. Il a peut-être été établi au moment de la construction du Pont charretier de 1875.

242TE66 :F5
Festina lente!
Avatar de l’utilisateur
242TE66
 
Messages: 679
Enregistré le: 16 05 2012 à 21:27
Localisation: Auvergne & IdF

Re: Les CF de CAMARGUE

Messagepar Patrick ze rabbit Deludin » 11 07 2019 à 13:19

:F5
J'ai pris la carte, issue d'ailleurs d'un des documents cités, comme bonne avec la date mentionnée.
Mais si j'avais fait marcher mon p'tit cerveau, je me serais effectivement aperçu que les dates ne correspondaient pas .

Pour mémoire :
* ouverture de le ligne Arles-Nîmes le 1er août 1901
* convention de la ligne d'Arles à Lunel (VN) le 11 juin 1863. Avec le délai nécessaire aux travaux, la ligne sera ouverte le 27 janvier 1868.

Donc la date de création de cette carte est forcément comprise entre ces 2 limites : 1868/1901.
Et pas 1853...

Pour le pont de bateaux, il y a effectivement eu un ou des ouvrages romains permanents, chose rare sur un fleuve aussi turbulent que le Rhône. Mais les romains étaient passés maîtres en la matière : bien pratique pour coloniser d'autres régions !
Leur réputation était telle que les vrais "ponts romains" entièrement en pierre sont peu courants : en fait, ils datent généralement de la 2e moitié du Moyen-âge, soit XIIe ou XIIIe siècle (le Moyen-Âge s'étend du Ve au XVe siècle, grosso-modo, soit la moitié de notre histoire. Donc je précise...).
Ce vrai pont romain était vraisemblablement un pont mixte, avec les premières travées en pierre, au vu des vestiges qui nous sont parvenus. C'est ainsi qu'il est représenté sur la maquette du musée d'Arles. Mais ces restes seraient ceux de la dernière construction romaine. Avant ?
Et donc, à la fin du XIXe siècle, il subsistait toujours ce type d'ouvrage, sans doute jusqu'à ce que le pont charretier de Trinquetaille, plus au nord, soit ouvert à la circulation.
Patrick ze rabbit Deludin
 
Messages: 7709
Enregistré le: 08 10 2014 à 20:32

PrécédenteSuivante

Retourner vers Chemins de fer réels, touristiques, manifestations !!



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : 030T6 et 23 invités