Métriques au Liban

Pour discuter des chemins de fer à voies étroites ou métriques à l'échelle 1, des trains touristiques à voies étroites ou métriques, des manifestations sur ces mêmes réseaux, des expositions de modélisme ferroviaire ...

Modérateurs: pelican, YVES, Beyer-Garrat

Re: Métriques au Liban

Messagepar Ae4/7 » 31 07 2017 à 18:27

Merci encore une fois à Tirefond pour la poursuite de cette passionnante série sur l'un des chemins de fer les plus passionnants au monde - série que je suis assidûment !

Concernant la ligne DHP Damas - Deraa, j'ai pu parcourir en 1997 la toute dernière section encore existante entre Muzayrib et le petit lac au Nord de ce village qui servait de centre de récréation. Il y avait la 130T Jung N° 62 exposée au terminus. Aujourd'hui, plus rien n'existe selon Google Earth...

À bientôt

Alex
Ae4/7
 
Messages: 121
Enregistré le: 18 08 2014 à 13:03

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 01 08 2017 à 01:11

Ae4/7 a écrit:Concernant la ligne DHP Damas - Deraa, j'ai pu parcourir en 1997 la toute dernière section encore existante

@ Ae4/7 : Veinard !
Et merci pour le sympathique commentaire...
*********************************************
Reprenons notre trajet :
La gare de Muzeirib près de la forteresse, illustrée par la CPA précédente, est-elle la même que celle-ci ?



Réponse : Non, je ne crois pas...
Pourquoi ?
Tout d'abord parce que cette carte anglaise schématique de 1914 met bien en valeur de manière distincte les deux lignes : Hedjaz et DHP avec, pour cette dernière, un terminus à Muzeirib et aucune liaison avec la ligne du Hedjaz.

Mais on est bien d'accord que ce n'est qu'une carte très schématique...
Regardons maintenant grâce à Google, bien sur, la situation respective des deux lignes autour de Muzeirib. On y discerne bien une liaison.

Approchons nous...

J'avais déjà remarqué, en page 2 de ce fil, que la ligne DHP se raccordait pratiquement en dehors du faisceau de la gare Hedjaz et, de ce fait, ne semblait pas pouvoir "profiter" de son BV et d'éventuelles correspondances. J'en déduisais que DHP et Hedjaz ne devait pas entretenir de bonnes relations...
Ce n'est plus mon avis. Après la découverte de la CPA mettant en valeur "une" gare de Muzeirib avec en arrière-plan la forteresse, je me suis convaincu que Muzeirib a possédé deux gares : celle du Hedjaz, toujours existante (enfin, je l'espère...) et celle du DHP, complètement disparue.
Sur la vue Google suivante, l'angle de prise de vue de la CPA, avec le château en arrière-plan, pourrait permettre de situer l'ancienne gare DHP dans le quadrilatère jaune.
Dans cette hypothèse le tracé entre Muzeirib-DHP et Muzeirib-Hedjaz pourrait n'être qu'un raccordement de "service" et pourquoi pas, militaire, compte tenu de l'époque. Il aurait très bien pu être installé en 1914 (en restant inconnu des anglais rédacteur de la carte de 1914 montrée plus haut) et détruit avec le reste de la ligne un an plus tard. En temps de guerre ce n'est pas la destruction d'installations neuves qui fait peur...
Mais les terrassements, eux, perdurent longtemps surtout dans ces régions semi-arides.

Quel intérêt pour les Germano-Ottomans me demanderez-vous peut être ? Et bien la disposition d'une ligne à double voie, même si elles ne sont pas juxtaposées, entre Damas et Deraa pour acheminer troupes et matériels vers le front où surgissaient les Anglais et les bédouins de Faycal...
Dans ces régions disposer d'une double voie n'était surement pas un mince avantage stratégique...
La carte suivante du "Pays de France", montrant les opérations militaires et les chemins de fer est parlante.

Voilà pour mes élucubrations du moment, lesquelles, je le rappelle quand même, ne sont soutenues, ferroviairement parlant, par aucune lecture ni aucun autre point de vue que le mien !
Et, pour le plaisir, je la remets ici, cette CPA qui pourrait bien être la seule illustration d'une gare DHP sur la ligne Damas-Midan ----> Muzeirib.

A suivre... :F5
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 708
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 03 08 2017 à 01:08

Pendant notre voyage de Damas à Muzeirib par le DHP nous suivions une route parallèle au CdF du Hedjaz. Ainsi, lorsque nous passâmes à Sheikh Meskin nous étions à hauteur de la ville d'Ezraa, sur le CdF du Hedjaz, d'où partit une ligne à voie de 60 cm, construite vraisemblablement par l'armée pour joindre la ville de Soueida, éphémère capitale d'un état Druze établi par la France au début de son mandat sur la Syrie (tout début des années 20).
Il me semble que cette ligne discrète a été établie vers 1925-26 pour les besoins militaires lors de la révolte des Druzes pendant ces années. La révolte réprimée la ligne aurait survécu jusque dans les années 30.
La voici montrée sur cette carte schématique.

...et de plus près sur la même carte que celle que je possède mais provenant, apparemment, d'une impression antérieure. Ce sont les deux flèches verticales.

Remarquer, à l'extrémité des flèches horizontales, la trace, en symboles discontinus, de la ligne DHP détruite. L'établissement de cette carte doit dater des environs de 1930.
Je remets la CPA colorisée de la gare d'Ezraa lorsqu'elle desservait, en 1925-26, l'important camp militaire qui y était établi.
J'ai cru voir quelque chose pouvant ressembler à une rame de train à voie de 60 (flèche) mais rien n'est sur, bien que, le BV étant situé à l'est des voies, il semble plausible que ce soit de ce côté aussi que soit implanté le terminus de la petite ligne militaire.

De nos jours (2012), la gare est plus calme...

La seule photo que j'ai trouvé sur cette ligne. Des bidasses en train de briquer le plateau tournant de trucks qui semblent être à voie de 60 (?). Des spécialistes pourront peut être confirmer...

Evidemment je n'ai aucune information sur le matériel roulant, les moyens de traction et s'il y eut un trafic civil.
***************************************
Toujours à Ezraa et sur le Hedjaz, j'ai trouvé cette page de "L'illustration" ou du "Pays de France", je ne sais plus, où l'on retrouve à nouveau cette photo du train blindé (centre gauche), déjà évoqué, et, sur la foi d'une CPA, localisé à Rayak. Compte tenu du manque de relief en arrière-plan j'avais émis des doutes sur sa localisation. Cela semble se confirmer puisque, sur cette page manifestement consacrée aux mouvements de troupes destinées à la répression de la révolte Druze, la légende de cette photo, quoique difficilement lisible, précise que ce train blindé fait la navette quotidienne entre Daraya et Ezraa "pour veiller à la sécurité de la voie". La photo est donc très vraisemblablement prise à Ezraa et la CPA qui en est tirée, la situant à Rayack, possède une légende erronée.

Ce qui est bizarre, à nouveau, dans la légende, c'est que Daraya est la première gare vers le sud après Damas-Midan, mais sur la ligne DHP...et non pas celle du Hedjaz. Une erreur de journaliste ? Possible car Daraya n'est guère éloigné de Damas-Cadem qui serait, avec ses grandes installations, un point de départ plus logique.
***************************************
Je vais terminer par cette très belle photo qui m'a été indiquée par Yves et qui concerne le Hedjaz. C'est un train en stationnement à la gare de M'an, sud de la Jordanie, pas très loin du célèbre site de Petra.

C'est tout pour le moment.
Bye, bye.
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 708
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Re: Métriques au Liban

Messagepar tkautzor » 03 08 2017 à 19:46

La ligne à voie de 60 de 30 km d'Izra à Suwayda, ouverte en 1925, était exploitée par la Ministère de la Guerre et semble avoir été fermée définitivement après le retrait français de Syrie (entre 1947 et 1952).
tkautzor
 
Messages: 850
Enregistré le: 20 07 2013 à 10:19
Localisation: Genève, CH

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 03 08 2017 à 23:37

Cette ligne aurait donc durer beaucoup plus longtemps que je ne pensais. Intéressant. Merci.
Une autre photo de la gare d'Ezraa au milieu du camp militaire, apparemment.

:F5
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 708
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Re: Métriques au Liban

Messagepar YVES » 04 08 2017 à 07:47

Toujours aussi intéressant !
#B6 #B6 #B6
Vive SACM et FUF Haine Saint Pierre - Une GOLWE sinon rien !
YVES
 
Messages: 14825
Enregistré le: 09 03 2008 à 21:06
Localisation: Picardie

Re: Métriques au Liban

Messagepar Patrick Rudin » 07 08 2017 à 20:10

Ae4/7 a écrit:
Concernant la ligne DHP Damas - Deraa, j'ai pu parcourir en 1997 la toute dernière section encore existante entre Muzayrib et le petit lac au Nord de ce village qui servait de centre de récréation. Il y avait la 130T Jung N° 62 exposée au terminus. Aujourd'hui, plus rien n'existe selon Google Earth...


Selon mes souvenirs, il s'agissait bien du lac où la gare DHP a dû être située (voir les plans ci-dessus), alors au sud-ouest du village.

La loco exposée était la Jung 965, No 61 au CFH. La 62 était déjà à l'époque (ou est toujours, qui le sait...) un pot de fleur en gare de Damas.
Patrick Rudin
 
Messages: 22
Enregistré le: 04 04 2016 à 01:28

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 16 08 2017 à 17:43

Merci de partager vos souvenirs et vos connaissances, messieurs. :maitre:
****************
J'ai longtemps gardé cette photo "sous le coude" tant sa localisation, "Zabadang", me restait tout à fait inconnue. C'est, une fois de plus, grâce aux photos de GH Ramadan que je me suis aperçu qu'il s'agissait de la gare de Zabadani (ou Zebedani), sur la section syrienne du DHP beyrouth-Damas.

Je me suis ainsi aperçu que les bâtiments montrés n'étaient pas le BV, ce que j'ai cru un moment, et qui me retenait, car ils n'avaient rien des constructions normalisées du DHP. En réalité ce sont des constructions privés (?), de style ottoman, bâties au plus près le long des voies de la gare. Le BV est sur la droite du cliché, invisible. La photo est prise depuis un tombereau chargé stationnant sur la voie de débord longeant le BV...

En comparant avec des clichés contemporains on reconnait le plan de voies, la qualité du calcaire (je suppose) formant les bordures de quai, qui sont toujours parfaitement blanches, ainsi que l'emplacement de la grue hydraulique, éloignée de quelques mètres de l'extrémité du quai. Sur la première photo ci-dessous on remarque également que les bâtiments établis au plus près des voies sont toujours présents quoique modernes.





En 2010 la gare de Zabadani venait d'être refaite... Mais, l'an dernier, la ville a subi des combats et un blocus de l'armée gouvernementale...
-------------
En page 13, à Zabadani, on avait déjà remarqué que la plateforme ferroviaire avait été "colonisée" par les riverains. En voici un autre exemple, toujours à Zabadani.

On appréciera aussi la manière dont le monumental mur d'enceinte de cette maison cossue empiète largement sur la chaussée... :C3
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 708
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 14 11 2017 à 15:12

Un petit peu de tourisme façon début XXème siècle ?
Suivez le guide !










Origine BNF.
:F5
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 708
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 27 11 2017 à 00:26

Retournons à la frontière entre le Liban et Israël, qui était encore la Palestine pour la période qui nous intéresse. On se rappelle que les travaux de construction de la ligne côtière vers Beyrouth depuis Haïfa (Caiffa) ont été menés en voie de 1,05m avant conversion à l'écartement standard.

En effet, le chemin de fer du Hedjaz parvenait déjà à Haïfa depuis Deraa : c'est la célèbre ligne du Yarmouk.

Entre Haïfa et Rosh Hanikra, la frontière, les chemins de fer israéliens n'exploitent plus, aujourd'hui, la ligne que jusqu'à Nahariya. Mais la dizaine de km abandonnée révèle encore son passé ferroviaire. Grace à streetview on en devine encore les traces jusqu'à la frontière libanaise : depuis 70 ans les rails dépassent de la végétation...



Dans la tranchée précédant les tunnels, déjà illustrée dans les pages précédentes, la page 20 en particulier, les rails sont encore présents sur le côté de la route...

On peut même visiter les tunnels, au nombre de deux, reliés par un ouvrage en corniche :


Voici l'entrée du deuxième tunnel, muré dans sa profondeur car il atteint la frontière.

Souvenir de ses constructeurs.

:F5
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 708
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 27 11 2017 à 18:44

Un peu plus haut dans ce fil, lorsqu'on évoquait le NBT (Naqoura-Beyrouth-Tripoli), un lecteur signalait des photos de locos du "War Departement" prises à Beyrouth. J'en ai trouvé quelques-unes. Faute d'arrière-plan permettant, peut être, de confirmer la localisation, on accepte la légende les situant à Beyrouth. En l'occurrence ce pourrait être à la gare NBT de Furn El Chebak. Toutes photos datées de 1945.




Comme déjà dit, entre Beyrouth et Jounieh, le NBT a repris le tracé des "Tramways Libanais" en 1942. Voici des photos extraites d'un petit film trouvé par hasard sur la toile. Evidemment la qualité n'est pas au rendez-vous mais la rareté de ces images mérite, à mon avis, qu'on s'y arrête un instant.




A mon avis la scène est tournée à Jounieh car on y voit la maçonnerie du talus routier, que l'on retrouve sur ce cliché contemporain de la pauvre gare de Jounieh.

Une dernière avant de me faire sortir pour "abus de VN"... La très jolie "allée" ferroviaire où passe la ligne abandonnée de Tripoli vers le Nord, vers la Syrie.

:F5
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 708
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Re: Métriques au Liban

Messagepar YVES » 27 11 2017 à 19:57

Chouette photo.
:D :D :D
Vive SACM et FUF Haine Saint Pierre - Une GOLWE sinon rien !
YVES
 
Messages: 14825
Enregistré le: 09 03 2008 à 21:06
Localisation: Picardie

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 30 11 2017 à 11:50

Reprenons une fois de plus la ligne DHP au départ de Beyrouth (Pour la clarté du propos j'essaie d'organiser géographiquement mes découvertes à chaque intervention. Ca vaut ce que ça vaut... #B5)
Images tirées d'un petit film. Je pense que c'est tourné à Beyrouth Mar Mickaël à cause du nombre de voies, de l'abri de quai, des bâtiments annexes en arrière-plan, des arbres sur le quai. Et pour tourner ce genre de petit film, je ne vois pas une équipe partir dans la montagne.
La bande-son fait entendre une vapeur mais, après avoir vu et revu la scène du départ du train, qui disparait immédiatement et soigneusement derrière un bâtiment, sans fumée, qui plus est, je pense que la petite rame voyageur est tractée par un diesel.
Pour ce qui est de la qualité, voir plus haut...

Ca permet de voir le compartiment voyageur de l'intérieur.

En route pour la montagne, avec crémaillère Abt. Nous sommes vers Baabda où une équipe soucieuse de patrimoine avait dégagé un tronçon de la ligne.

Nous grimpons toujours.
Très belle photo en gare de Chouït-Araya, premier rebroussement. Toute l'administration locale est réunie devant la loco : Le mécano, les agents de gare, le gendarme...

2ième rebroussement en gare d'Aley. La photo est légendée : Réfugiés grecs arrivant à Aley dans un camp australien - 1942.

Les photos suivantes sont extraites du même petit film qui montre le train grimpant vers le col de Dahr el Baïdar.

PN non localisé.

La neige apparaît.


La vitesse du train permet aux jeunes passagers de descendre pour ramasser de la neige...

:F5
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 708
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 30 11 2017 à 11:57

Au sommet...


:F5
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 708
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Re: Métriques au Liban

Messagepar YVES » 02 12 2017 à 11:19

Interessant.
Surprenant, avec l'arrivée sur le sommet enneigé.
D'où provient ce petit film ?
:D :D :D
Vive SACM et FUF Haine Saint Pierre - Une GOLWE sinon rien !
YVES
 
Messages: 14825
Enregistré le: 09 03 2008 à 21:06
Localisation: Picardie

PrécédenteSuivante

Retourner vers Chemins de fer réels, touristiques, manifestations !!



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : oie galopante et 10 invités