Métriques au Liban

Pour discuter des chemins de fer à voies étroites ou métriques à l'échelle 1, des trains touristiques à voies étroites ou métriques, des manifestations sur ces mêmes réseaux, des expositions de modélisme ferroviaire ...

Modérateurs: pelican, YVES, Beyer-Garrat

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 29 01 2018 à 22:30

Des images, encore des images !!
Un petit tour sur le NBT. D'abord les tunnels du Rosh Anykra/Naqoura à la frontière Libano-Israélienne :
On est dans le sens sud-nord et on doit être en 1948 ou peu après, la ligne est coupée.

Le petit passage entre les deux tunnels, montré plus haut aménagé touristiquement aujourd'hui. La voie a sauté à l'entrée du 2ème tunnel.

Voilà une très belle photo d'une entrée encore jamais vue. Je pense que c'est l'entrée du tunnel côté Liban. En effet, sauf modifications, aucun portail côté israélien ne ressemble à celui-ci, marqué 1942. La légende mentionne explicitement qu'il s'agit du tunnel de Naqoura.

D'un saut nous voilà à Furn En Chebak, selon légende, gare NBT de Beyrouth, en Aout 1943. Présence d'une loco Whitcomb et de locotracteurs allemands V36 pris, selon la légende, aux germano-italiens en "Afrique du Nord" ??? (En auraient-ils amenés pour s'en servir aux alentours de Benghazi qui auraient été ensuite capturés par les Anglais après El Alamein en novembre 42 ???)


Quelques vues contemporaines de Furn el Chebak, vite fait, avant de me faire virer pour abus de VN...




Ouf ! Retour en VE/VN entre Furn el Chebak et Mar Mickaël...

:F5
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 695
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Re: Métriques au Liban

Messagepar YVES » 30 01 2018 à 00:30

Série de photos très intéressantes.
:D :D :D
Vive SACM et FUF Haine Saint Pierre - Une GOLWE sinon rien !
YVES
 
Messages: 14605
Enregistré le: 09 03 2008 à 21:06
Localisation: Picardie

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 26 02 2018 à 01:57

Remontons donc une fois de plus vers la gare de Mar Mickaël.
Les drones ont fait leur apparition dans le ciel de Beyrouth aussi. Voici la gare dans son état contemporain (2017). On remarque la voie standart, au milieu de la photo, qui longe les voitures avant de s'imbriquer dans la VE, en haut et à droite du cliché, en direction du port. La disposition de l'abri de quai, des voies et de la végétation confirme mon impression du lieu de tournage du petit film présentant le départ d'un train dont j'avais montré quelques extraits plus haut. Crédit photo indiqué sur l'image.

Une belle photo de 031 T en gare de Beyrouth, au pied du réservoir. 1968.

Re-présentation de la gare toute neuve pour situer l'endroit de la prise de vue précédente. Un réservoir métallique a été ajouté. 1895.

Un cliché donné pour être pris également à Mar Mickaël; fin des 60' vraisemblablement. La végétation m'étonne un peu mais impossible d'en dire plus.

Petite carte pour l'illustration suivante. En jaune le DHP, en rouge le NBT en VN. Les deux s'imbriquent en haut de photo, direction Mar Mickaël. Dans le quadrilatère, la gare NBT de Furn al Chebak, illustrée précédemment. En bas le triangle permettant d'accéder à Mar Mickaël de toutes les directions ou de la shunter. En 1942 les alliés ont abandonné le tronçon directe des Tramways Libanais (1,05m) de Mar Mickaël au quartier de Dora pour le remplacer par le tronçon en VN que l'on voit serpenter à partir de Furn el Chebak, sur la rive droite de la rivière de Beyrouth, en direction de Dora où il retrouvait le tracé des TL. Mais il fallait franchir le fleuve. Un pont fut donc construit : cercle rouge en bas de photo. Sauf erreur de ma part il semble aujourd'hui disparu ?

Le voici fraichement construit :

(Petit HS complètement personnel : quand, tout au long de ces lignes, même construites, comme ici, pour des motifs militaires, on voit la grande qualité des ouvrages d'art on ne peut que déplorer l'abandon de ces infrastructures du nord au sud du pays. Et ça ne date pas du conflit 1975-1990...Fin de HS)

A nouveau des drones au dessus du port de Beyrouth. Deux jolies vues dues à une entreprise (?) au nom rigolo. C'est curieux comme on retrouve la trace des lignes dans le foisonnement des constructions urbaines : points jaunes. Et je crois discerner le bâtiment de Mar Mickaël dans le cercle jaune à droite (?).

Cliché pris à droite du précédent. La gare se trouve maintenant à gauche (gros point jaune). J'estime la position du tunnel compte tenu de photos anciennes précédemment montrées, qu'il est d'ailleurs amusant de comparer...Le port ancien commence juste à droite du cliché.

La photo suivante présente l'autorail Alep-Beyrouth en 1964 "près de Mar Mickaël".

Compte tenu de la proximité de la mer et de la route mitoyenne je pense que l'on se trouve sur la tracé des TL, à Antalya, près de la plage où se déroulaient les manoeuvres de l'armée US en 1958.

Photo déjà montrée. A l'horizon, je pense qu'il s'agit du port de Beyrouth et, le dominant, la colline d'Achrafieh.
:F5
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 695
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 27 02 2018 à 16:06

En suivant le tracé des TL vers le nord on retrouve à nouveau le Nahr El Kelb (Le Fleuve du Chien) abondamment photographié et illustré dans ce fil, plus haut. En parlant des travaux de transformation de la voie de 1,05 m en voie de 1,44 m en 1942, je m'étonnais de la modification du tablier du pont ferroviaire que je pensais simplement modifié et renforcé pour supporter des convois plus lourds que les petits et légers trains des Tramways Libanais.
Je n'avais pas remarqué que, sous la première travée de ce pont, apparaissait le treillis du pont primitif : flèche jaune :

La découverte de la CPA suivante éclaire le sujet. Les alliés ont tout simplement abandonné le pont primitif pour en reconstruire un nouveau à voie normale pour éliminer les courbes et contre-courbes d'accès, de petits rayons, difficilement négociables par la VN. Pour ce faire ils ont jeté un remblai dans l'estuaire, renforcé par une maçonnerie de soutènement, visible sur la droite du cliché précédent, avant de lancer 3 nouvelles travées sur le fleuve. On peut supposer que la première, différente des deux autres, a été construite avec ce que l'on avait sous la main.

La légende de ce cliché décrit la construction d'un pont ferroviaire et d'un pont routier par les alliés, ce qui me semble erroné. En effet, cette région du Liban ne me semble pas avoir connu les combats entre Alliés et Forces françaises de Vichy, en 1941, et le pont routier, hors cadre, n'a pas dû être détruit. Les travaux en cours concernent plus certainement, en dehors de la finalisation du pont VN, le démontage du pont des TL. Par ailleurs les chiffres suivants, qui figurent dans la légende de la photo, 01051943, laissent penser que le cliché a pu être pris le 1er mai 1943. Dans ce cas la construction de ce pont serait un aménagement postérieur à la transformation des TL en voie normale.
Les deux photos ci-dessous montrent, des deux rives, le tracé tortueux de la ligne primitive à voie étroite des TL.


:F5
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 695
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Re: Métriques au Liban

Messagepar YVES » 27 02 2018 à 20:21

Foisonnante moisson d'informations nouvelles.
j'avoue qu'un petit film, réalisé avec un drone au dessus de la gare de Beyrouth ne serait pas pour me déplaire.
:D :D :D
Vive SACM et FUF Haine Saint Pierre - Une GOLWE sinon rien !
YVES
 
Messages: 14605
Enregistré le: 09 03 2008 à 21:06
Localisation: Picardie

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 27 02 2018 à 22:36

Soyons fous ! Si toute la ligne pouvait être suivie par un drone...
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 695
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Re: Métriques au Liban

Messagepar KM 506 » 31 03 2018 à 23:20

Tirefond a écrit:(Petit HS complètement personnel : quand, tout au long de ces lignes, même construites, comme ici, pour des motifs militaires, on voit la grande qualité des ouvrages d'art on ne peut que déplorer l'abandon de ces infrastructures du nord au sud du pays. Et ça ne date pas du conflit 1975-1990...Fin de HS)


Bonjour,
J'entends souvent "c'est dommage", " c'est triste", "quel gâchis", etc... Mais cela s'arrête toujours là.

Si vous souhaitez en discuter, pour ceux que cela intéresse et qui le peuvent, vous êtes les bienvenus mardi prochain, le 3 avril à 20h à l'Université Panthéon-Assas :

"SAVE THE DATE - MARDI 3 AVRIL 2018

Alors que le Liban se prépare à demander d'énormes fonds/prêts à la conférence du CEDRE à Paris le vendredi 6 avril, où est-ce que les chemins de fer s'inscrivent-ils dans les priorités du gouvernement et quel est l'histoire ainsi que l'état actuel du système ferroviaire au Liban ?

On a donc le plaisir de vous inviter à notre grande conférence Beyrouth Express : un train pour le Liban. Rejoignez-nous mardi prochain à 20h pour une conférence conjointe entre le Liban (LAU Byblos) et la France (Université Panthéon-Assas) pour parler du potentiel futur des chemins de fer au Liban et de leur faisabilité économique. Soyons nombreux"



Une conférence organisée par le Club Culturel de la Jeunesse Franco Libanaise (Jeunes de l’ ULCM France) en collaboration avec l’Association Franco-Libanaise d’Assas et en partenariat avec Train/Train Lebanon.

J'ai l'honneur d'y être invité, avec beaucoup d'autres intervenants, pour parler mobilité urbaine au Liban :

"Au cours de la seconde moitié du siècle dernier, les préceptes de « la ville fonctionnelle » énoncés dans la Charte d’Athènes de 1933 vont fortement influencer la vision du développement urbain que vont avoir les urbanistes, architectes, ingénieurs, économistes et décideurs aux quatre coins de la planète. Les villes du Liban n’échappent pas à cette influence, notamment pour la fonction « circuler ». Faire de la place à l’automobile devient une obsession et reste la priorité lors de la reconstruction du pays au lendemain de la guerre civile de 75-90. Ponts, tunnels, échangeurs et autoroutes urbaines ne cessent de transformer la ville et de chasser les piétons et les transports publics.

A l’heure où les villes cherchent à s’affranchir du « tout automobile », quels sont les points de blocage qui subsistent aujourd’hui encore au Liban et qui empêchent le développement d’un réseau de transports publics efficace pourtant nécessaire au développement économique du pays ? Quelles approches proposer pour amorcer le changement et répondre aux aspirations d’une génération qui veut se réapproprier sa ville ? Des questions complexes auxquelles cette présentation tentera d’apporter des éléments de réponse avant d’être débattues avec le public."

Plus d'informations ici : [url]https://www.facebook.com/events/154995085191841/?ti=cl/[url]

Au plaisir de vous y rencontrer.
KM 506
 
Messages: 10
Enregistré le: 11 10 2015 à 21:05

Re: Métriques au Liban

Messagepar YVES » 01 04 2018 à 11:28

Merci pour l'information.

Non pas le Liban, mais la Syrie.



Avec une galerie photo et des vapeurs retrouvées sur RailFanEurope :
http://www.railfaneurope.net/pix/ne/Syr ... m/pix.html
Pour en voir encore plus, cliquez : http://www.railfaneurope.net/pix/ne/Syria/pix.html
Avec un bonus spécial pour diabolo et ses compagnons de l'Allier.

:D :D :D
Vive SACM et FUF Haine Saint Pierre - Une GOLWE sinon rien !
YVES
 
Messages: 14605
Enregistré le: 09 03 2008 à 21:06
Localisation: Picardie

Re: Métriques au Liban

Messagepar Tirefond » 20 05 2018 à 21:25

Un bref ajout concernant le NBT. Site de la frontière Libano-Israélienne à nouveau : Rosh Hanikra - Ras Naqoura. L'entrée du tunnel frontalier côté israélien, vu de la mer. Juste au dessus, station d'arrivée du petit téléphérique dont la station de départ est bâtie sur le passage à l'air libre entre les deux tunnels successifs. A côté, vraisemblablement, une tour de surveillance de la frontière. Photo vieille de plus de 50 ans.
Avatar de l’utilisateur
Tirefond
 
Messages: 695
Enregistré le: 01 12 2011 à 16:31

Précédente

Retourner vers Chemins de fer réels, touristiques, manifestations !!



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : chapelon et 12 invités