Page 4 sur 8

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 11 03 2016 à 13:09
par Saboul
Bonjour

longue rampe à 5%,

Grimper du 50 pour mille en adhérence avec des engins comme ça ! , faut le faire !
@+

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 11 03 2016 à 14:30
par Tyrphon
En fait, il y a même des rampes à 5,5%! Pas de problème avec le ferrobus. Avec une machine à vapeur type 140 et trois voitures, c'est une autre affaire, et pourtant, ça se fait! Mais on en reparlera quand je raconterai mon voyage.

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 11 03 2016 à 17:03
par Saboul
Dans le monde ferroviaire les rampes et pentes s'expriment en " pour mille" en principe ....
les "pour cent" sont pour la route .......

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 11 03 2016 à 18:38
par Ae4/7
Frank D a écrit:Pour terminer avec Cuba (tout du moins pour ce qui concerne la voie étroite) voici toujours sur le réseau à voie de 760 mm de Rafael Freyre, ce charmant petit "vecteur de mobilité multi-usages", à la fois baladeuse ouverte pour suppléer le "Carahata", véhicule de maintenance et fourgon automoteur. Une bonne partie de son charme vient aussi de sa couleur vert pomme mais il a été depuis repeint dans des tons moins attractifs.
12 2000.jpg




Je pense que je devais être à moins de 2m de toi lorsque tu as pris cette photo ;-)

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 11 03 2016 à 19:46
par domi
Saboul a écrit:Dans le monde ferroviaire les rampes et pentes s'expriment en " pour mille" en principe ....
les "pour cent" sont pour la route .......


Dans le monde ferroviaire français.

Dans d'autres endroits, par exemple sur le continent américain, les déclivités des voies ferrées sont bien déclinées en %...

Domi

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 11 03 2016 à 20:15
par Patrick ze rabbit Deludin
:F5
Bah, pourvu qu'on comprenne....

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 11 03 2016 à 21:29
par Patrick ze rabbit Deludin
Hop, un peu de galloping goose à la française.
C'est l'histoire d'une Citroën :maitre: berline, transformée sans doute après guerre comme nombre de ses consœurs à "gros moteurs" en utilitaire, en la coupant derrière les sièges avant et en la fermant comme on peut.
Et en plus, d'où sa place dans ce sujet, elle a été montée sur un châssis de wagon à l'avant et un essieu arrière, avec transmission par chaîne, absente, sur des pignons bien usés, preuve qu'elle a tourné longtemps.
Elle est en cours de restauration depuis pas mal de temps, mais au moins sauvée.
C'est au Tacot des Lacs. Voie de 60, évidemment.
2008 :


2011 :



La transmission :


Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 11 03 2016 à 21:44
par La bête de Calvi
Génial cet engin. :D :D

J'ignorais que cela avait existé en France D9

Par contre, il ne s'agit pas d'une berline raccourcie, mais vraisemblablement d'une Citroën B.14G (1927), construite dès l'origine comme véhicule utilitaire.

:F5

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 12 03 2016 à 00:15
par Patrick ze rabbit Deludin
Ce serait donc une B 15 ?
J'ai des doutes, surtout quand je vois l'arrière de la cellule fermé par des planches et non tôlé, avec la tôle des flancs rabattue dessus, les marche-pieds coupés et complétés d'une tôle verticale devant les roues arrière et le pare-choc de luxe dont les utilitaires n'étaient pas équipés (les berlines non plus en sortant d'usine en fait, c'était un accessoire). Mais bon, cet engin a tellement était bricolé, pourquoi pas... :F9
En plus détaillé :


Une chose est sûre, il a gardé de sa vie sur route une immatriculation dans le nouveau système de 1951, ce qui tendrait à prouver que sa transformation est largement postérieure à sa date de naissance.

Le lapin chevronné :maitre:

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 13 03 2016 à 23:50
par La bête de Calvi
Effectivement, l'arrière a subi une transformation "maison", au niveau de l'espace de chargement notamment.

Par contre, pour la cabine, la fermeture de celle-ci par des planches peut s'expliquer si il s'agit de la récupération d'une B.14 "Boulangère", qui n'avait aucune séparation caisse/cabine.

Les ailes correspondent aussi à la B.14 G, au niveau du galbe près de la calandre. Il faut que je retrouve des photos. ;)

:F5

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 14 03 2016 à 13:07
par Patrick ze rabbit Deludin
:F5
Chez nous, comme je l'ai déjà dit sur un autre sujet, on n'a jamais acheté de voitures. Que des Citroën. Ce qui n'a rien à voir.
Mais je m'étais bien gardé de préciser, lors de l'envoi des photos, de quel modèle il s'agissait : j'en suis franchement incapable au premier coup d’œil. Moi et les "caisses carrées"... #B8
Il faudrait donc définir d'abord si c'est un modèle "AC/C" ou "B" :F9 .
Ce que je peux dire avec certitude, c'est que les premières "Boulangère" étaient issues de torpédo, donc sans "cabine" du tout, ce qui n'est pas le cas ici.
Ensuite, il ne peut pas s'agir d'un modèle B15, utilitaire dérivé des B14, car il aurait 5 voire 6 écrous de roues selon les années.
Qui plus est, il a été le premier utilitaire français à avoir de série une cabine entièrement fermée, et tout acier, au contraire des concurrents dont l'ossature en bois permet le jeu de mots citroënniste de caisse "tout à scier". Et en cas d'accident, c'est toute la différence.
Merci qui ? Merci Citroën E2 #B6

Mais bon, l'important, et l'objet de ce sujet, c'est que ce soit un engin routier passé sur rails à voie étroite...
...et frrrrançais, Monsieur !

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 14 03 2016 à 14:03
par Saboul
Dans d'autres endroits, par exemple sur le continent américain, les déclivités des voies ferrées sont bien déclinées en %...

Bien sûr ! mais tout le monde sait que , de part le monde , les ricains ne font jamais comme les autres !!

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 14 03 2016 à 18:03
par Tyrphon
En général, c'est bien pire, ils exprimlent les rampes en 1 pour X ( 1 pour 32 par exemple) et les rayons de courbes en degrés (X degrés de déviation par 100 pieds). D9

Extrait de Wikipedia;

In the United States, the measurement of curvature is expressed in degree of curvature. This is done by having a chord of 100 feet (30.48 m) connecting to two points on an arc of the reference rail, then drawing radii from the center to each of the chord end points. The angle between the radii lines is the degree of curvature.[7] The degree of curvature is inverse of radius. The larger the degree of curvature, the sharper the curve is. Expressing the curve in this way allows surveyors to use estimation and simpler tools in curve measurement. This can be done by using a 62-foot (18.90 m) string line to be a chord to connect the arc at the gauge side of the reference rail. Then at the midpoint of the string line (at the 31st foot), a measurement is taken from the string line to the gauge of the reference rail. The number of inches in that measurement is approximated to be the number of degrees of curvature.[5]

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 14 03 2016 à 18:24
par Tyrphon
Revenons aux "railtrucks".

Sur ce camion sur rails japonais, exposé près du pont de la rivière Kwai, on voit une alternative à la transmission par chaînes, pour prendre en compte le faible écartement de la voie:





Il y a eu des jeeps équipées comme ça pour voie métrique, mais les jantes n'étaient pas si torturées!

Cela dit, avec la voie métrique, c'est limite. Avec la voie de 60, ça aurait été impossible sans toucher au châssis.

Re: Ferrobus, railbus, railtrucks, et ce qui y ressemble

MessagePosté: 14 03 2016 à 19:47
par Patrick ze rabbit Deludin
:F5
Plus près de nous et plus universel, il y a eu la GP, dite "Jeep". Les roues fer faisaient partie d'un lot de bord, comme pour les GMC et Dodge, et n'ont pas toujours le même dessin. Mon père, dans sa carrière militaire, a même fait rouler un Scout-car ("half-track" raccourci, sur 4 roues).
Tout ceci était prévu pour rouler en voie normale (les photos de gauche) mais il y en a eu en voie métrique (photos de droite).
Pour le passage en voie métrique, il y avait parfois de la mécanique à faire, car, selon les modèles de roues, direction et suspension ne permettaient pas cet écartement.


Avec Philippe Creuzevault, on s'est "amusé" à en faire une. J'ai fait le proto de la jante (de GMC, en réalité), avec de la carte plastique en me servant de bandages faits sur mesure comme gabarit extérieur. Le tout a été moulé, modèle-maître de jante avec bandage en place. À chaque moulage, on a d'abord mis le bandage à sa place dans le moule, puis coulée de la résine, assurant le collage contre le bandage : et en plus, isolation à l'axe assurée !!! #B6


Bon, j'ai oublié de dire que c'est du LGB et que la Jeep est au 18e : en 2009, nous n'avions pas trouvé l'engin au 24e :oups2:
À voir :
viewtopic.php?f=2&t=288&start=2055