Le château à motte de Beur-en-Demicel1

Précédente 

Le château à motte de Beur-en-Demicel1

Details

Brisso 32
Le château à motte de Beur-en-Demicel1
LE CHATEAU A MOTTE DE BEUR-EN-DEMICEL

1969 – Le comte Jean d’Armerie du Guiny décide de reconstruire l’antique château à motte de son ancêtre Fulbert II (1151-1210) chevalier de Keltruc, comte Harbour de la Fusaie du domaine de Ker Ozen.

1970 – Actionnaire de la compagnie de chemin de fer à voie étroite dite des Tramways de Briotet à Saint-Fulbert-l’Enervé (allias Tramway Bien, Salement Foutu d’après la population), le comte Jean n’a pas hésité à y faire établir un embranchement dédié à son chantier et y faire aménager une halte en vue d’une future exploitation touristique.

1972 – Le château est terminé, on a commencé la construction du village mais monsieur le comte s’est mis en tête que son aïeul Fulbert y est enterré avec son trésor lequel, aux dires de la tradition familiale, serait une sorte de tabouret en or. Fulbert en effet était fort petit et avait fait confectionner un petit banc en or pour élever sa modeste situation, sa devise étant "onc ne puit ci-devant délaisser nullement sa monture " qu'on peut traduire par "on ne devrait jamais quitter mon p'tibanc". Le comte s’est donc mis en tête d’y faire des fouilles.
Las, l’extraordinaire découverte digne de révolutionner la planète n’est pas celle qu’il attendait !
Et tout ce ramdam ne plait guère au petit peuple des bois. Gorgones, rolins, dahus et autres belzécors , réveillés, vont peut-être manifester leur colère…

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existées est bien évidemment véridique.
11 10 2016 à 11:57
147

Commentaires

Pas encore de commentaires

Retourner vers Brisso 32